Articles

Affichage des articles du mai, 2010

Antarctique

Image
J'ai déjà parlé ici d'Exoplanète, le premier tome de la trilogie "Intelligences" de Martial Caroff. Dans un futur proche (le deuxième tiers du XXIème siècle), l'espèce humaine continue son chemin quelque peu chaotique vers un progrès technique mais peut-être aussi psychologique. Après avoir été soumise à un premier choc, avec la découverte d'une civilisation extraterrestre lointaine ayant construit un véritable phare spatial orienté vers la Terre, voilà que notre espèce s'apprête à en connaître un deuxième, peut-être plus extraordinaire encore que le premier...
Résumé : Jacques Kieffer, l'archéologue spécialiste des civilisations antiques de l'Egypte et du Soudan, est désormais connu comme l'un des membres de l'équipe pluridisciplinaire ayant découvert la civilisation d'Orion, ses messages et leur influence sur l'Histoire humaine. Sa célébrité lui vaut, un beau jour, d'être contacté par des collègues au sujet de restes archéol…

Analog numéro d'Avril 2010

Image
Le numéro d'Avril 2010 de la revue Analog Science Fiction and Fact est une très bonne mouture que j'ai dévorée en quelques jours mais avec pas mal de semaines de retard...
Au programme cette fois-ci : Une novella (histoire de format long) de John G. Hemry, Swords and Saddles (Epées et Selles). En 1870, l'escouade de cavalerie du capitaine Ulysse Benton subit au cours de sa patrouille dans le Kansas un étrange incident (un orage accompagné d'un tremblement de terre) et se retrouve dans un monde alternatif où le détroit de Bering est bouché depuis une époque immémoriale entre l'Asie et l'Amérique du Nord, autorisant une colonisation des Amériques par la façade occidentale. Une uchronie d'aventures mieux que lisible. A noter que le point de départ de cette uchronie est une énigme militaire réelle, cette escouade étant portée disparue pour des raisons inconnues.Deux novelettes (histoire de format plus moyen). La première, Snowflake Kisses (Baisers en étoile de …

Fournaise

Image
On lit parfois des romans inclassables, desquels on sort perplexe. Je ne connaissais pas James Patrick Kelly avant ce livre, mais le résumé de la quatrième de couverture m'avait conduit à penser qu'il s'agissait ici d'un planet-opera, genre de SF que je pratique volontiers même si je préfère tout de même le space-opera. En fin de compte, l'histoire qui nous est racontée ici se trouve un peu à la frontière entre les deux genres. Voilà qui justifie a priori l'expression "roman inclassable" dès lors que l'on parle de Fournaise, même si en fait elle peut être justifiée par d'autres éléments... Résumé : La planète Walden est la seule des Mille Mondes d'où les machines intelligentes (les bots) et les cyborgs (les êtres humains augmentés) soient bannis. L'Etat Transcendant exerce son influence sur les citoyens de Walden à travers un culte religieux et des traditions caractéristiques d'une société pastorale. Néanmoins, Walden appartenait …

Exposition Science/Fiction - Récolte du 26 Mai 2010

Image
L'exposition "Science/Fiction : voyage au coeur du vivant" est une série d'affiches itinérantes construites sur un principe très original. Extrayez des photos d'articles scientifiques dont les auteurs travaillent à l'Inserm. Positionnez dessus, en surimpression, des illustrations "historiques" des oeuvres de Jules Verne. Vous obtiendrez ainsi des photo-montages peu ordinaires, souvent saisissants, entre imagerie scientifique et imaginaire...

Passée la beauté incroyable de certains des montages (l'image que j'ai trouvée pour illustrer cet article est l'une, mais pas la seule, des plus belles), l'exposition en elle-même apparaît assez décevante. Il s'agit d'une vingtaine de tableaux (je n'ai pas compté) censés "raconter une histoire" de SF. Laquelle histoire est écrite par Bernard Werber. Aïe, aïe, aïe ! En fait d'histoire, on se trouve à lire un texte sans queue ni tête (au sens propre du terme), que l'on…

Jennifer Morgue

Image
Ah ! Charles Stross. Voilà un auteur que j'ai eu du plaisir à découvrir l'année dernière, à travers un court cycle de space-opera, composé de deux romans, Crépuscule d'Acier suivi de Aube d'Acier. Il s'agit de space-opera un peu déjantés se passant dans un univers post-singularité. Une intelligence artificielle aux capacités presque divines, l'Eschaton, surveille de loin les activités humaines, veillant surtout à ce que personne n'invente un procédé de voyage dans le temps qui pourrait conduire à remettre en cause sa propre existence. Pourtant, Charles Stross semble surtout connu grâce à un autre roman, Le Bureau des Atrocités, où il invente un concept fondateur des plus intéressants. Imaginez que les histoires de magie racontées partout sur Terre depuis des siècles et même des millénaires soient vraies. Imaginez que des êtres surnaturels peuplent d'autres dimensions, mais désireux de venir agir dans la nôtre, au besoin en utilisant le corps et les p…

Juge Bao, tome 2 : Le Roi des Enfants

Image
Il y a quelques jours, j'ai fait la critique du premier tome de cette série. Convaincu, j'ai décidé de lire la suite et je me la suis procurée pas plus tard qu'hier. Lue dans la foulée, entre hier soir et cet après-midi, l'impression laissée par Le Phénix de Jade est bel et bien confirmée : c'est une bien belle série...
Résumé : Le juge Bao vient de résoudre une grave affaire de corruption impliquant les notables d'une ville, mais lui et ses acolytes n'ont guère le temps de se reposer. Lian, une courtisane d'une autre ville, rencontrée par Zhan Zhao pendant la première affaire, a réclamé l'aide du magistrat. Elle tient une maison où elle accueille des jeunes filles perdues qu'elle protège et à qui elle donne une éducation. Mais l'une de ses protégées, Nuage Rouge, a été assassinée. Deux autres ont disparu. Le juge Bao se rend donc dans sa ville, laquelle se trouve être sous la juridiction de l'un de ses amis de longue date, le juge Bai.…

Bifrost numéro 58

Image
Je me suis enfin lancé dans la célèbre revue Bifrost. Et je me dois d'en informer ceux qui l'ignorent : ça déchire...
Au menu de ce cinquante-huitième numéro, que trouve-t-on ? Trois nouvelles tout d'abord : Trois hourras pour Lady Evangeline de Jean-Claude Dunyach, Miroirs mutilés de Claude Ecken et Rempart de Laurent Genefort. J'ai eu beaucoup de plaisir à les lire. En fait, je ne les ai pour ainsi dire pas lâchées avant d'en être venu à bout, allant jusqu'à veiller jusqu'à une heure pas des plus raisonnables pour un Lundi matin afin de terminer Trois hourras... qui est une excellente nouvelle : concise, efficace et fascinante. Rempart de Laurent Genefort est à la fois drôle et grave dans le thème choisi, une forme d'invasion extraterrestre inédite. Miroirs... est celle qui m'a le moins plu, sans doute parce que son thème (l'incursion dans notre vie quotidienne de l'intelligence artificielle par l'intermédiaire de la robotique) n'e…

Juge Bao, tome 1 : Le Phénix de Jade

Image
Au fil des ans, j'ai développé un goût certain pour les films de sabre chinois. Vous savez... Le genre qui se passe dans l'une des rares civilisations « autres » qui se soit perpétuée sans trop s'altérer jusqu'à notre époque mondialisée... Ce genre de film qui peut se passer à peu près à n'importe quelle époque de l'Histoire de la Chine, depuis Qin Shi Huangdi (le Premier Auguste Empereur, qui d'après certains auteurs aurait eu vent de l'épopée d'Alexandre le Grand et s'en serait inspiré dans son oeuvre d'unification de la Chine) jusqu'aux débuts de la dynastie Qing (du XVIIème siècle de notre ère jusqu'en 1911, année de la proclamation de la Première République chinoise). J'ai découvert ce genre avec Tigres et Dragons (comme pas mal d'Occidentaux, il faut bien le reconnaître). Et j'adore ces duels au sabre poétiques dans des forêts de bambous. J'adore ces poursuites endiablées de toit en toit entre guerriers solitai…

La Trilogie Atlante, tome 1 : Aquatica

Image
Parfois, en explorant les rayons d'une librairie, on tombe sur des livres que l'on aurait peut-être pas songé à lire dans un premier temps. Mais, attiré par la couverture, on finit par les feuilleter. Puis, en les feuilletant, on tombe sur un détail qui peut inciter à s'y intéresser de plus près. Il se peut que l'on hésite, qu'on ne passe pas tout de suite, voire pas du tout à l'étape suivante, c'est-à-dire celle de l'achat ; mais dans certains cas, il arrive que l'on prenne la décision de « laisser sa chance » à un livre. Cela peut conduire à de magnifiques découvertes. Cela m'est arrivé plusieurs fois, avec La Reine de l'Eté de Joan D. Vinge par exemple, qui fut la grande découverte littéraire de mes treize ans (et mes premiers pas dans le genre du space opera). Cela m'est arrivé aussi avec le livre Exoplanète de Martial Caroff dont j'ai déjà parlé ici. L'expérience montre que l'on est bien récompensé en général en « laiss…

Participation à une lecture commune / Récolte du 12 Mai 2010

Image
Je vais participer à ma première Lecture Commune : d'ici le 25 Juin, je vais lire le recueil de nouvelles Axiomatique de Greg Egan et en produire une critique, ce que d'autres blogueurs vont faire aussi. Voici leurs noms : Lelf, LadyScar (initiatrice de la lecture commune), Valunivers, Isleene et Charmante Lova. J'espère que d'autres personnes n'hésiteront pas à se lancer dans l'aventure.



Je profite de l'occasion pour signaler la petite récolte que voici...
Il est temps pour moi de me lancer dans la célèbre revue Bifrost dont je n'entends dire que du bien ici ou là. Si je suis convaincu (et je ne demande qu'à l'être !) il est fort possible que j'y revienne... Au passage, le blog Bifrost | Le Bélial fait désormais partie des favoris de la Grande Bibliothèque.
Un petit Ayerdhal pour faire bien là-dessus : Mytale, qui semble s'inscrire dans l'univers de la Fédération Homéocrate où l'auteur lyonnais m'a déjà fait voyager avec tant…

Millenium 2 : La fille qui rêvait d'un bidon d'essence et d'une allumette / Millenium 3 : La reine du palais des courants d'air

Image
Cela fait un moment que j'ai terminé ces deux livres et que je remets chaque jour à plus tard la critique prévue. Ce n'était pas simple, de toute évidence, car si ces deux livres, les deux derniers de la trilogie, sont dans la continuité narrative du premier, ils présentent avec lui une différence fondamentale, à savoir qu'ils réalisent une véritable unité narrative. Là où Les hommes qui n'aimaient pas les femmes pouvait très bien se lire seul voire même après les deux autres, il m'apparaît difficile de lire La fille qui rêvait d'un bidon d'essence et d'une allumette sans lire La reine du palais des courants d'air après, ou de faire le contraire, car il est clair qu'il s'agit en réalité d'un seul et même roman divisé en deux fragments complémentaires. Je me suis donc demandé s'il convenait de faire deux articles différents avant de vite écarter cette possibilité, car l'intrigue de La fille... ne se conclut en fait pas à la fin d…

La Nébuleuse d'Andromède

Image
Si l'âge d'or de la SF telle qu'on la connaît de nos jours est, sans conteste, lié au contexte sociopolitique des Etats-Unis des années 30 à 50, on ne devrait pas négliger pour autant l'apport d'autres pays et d'autres époques. Voire même, disons-le sans fard : d'autres cultures. Ivan Efremov est un homme de sciences (paléontologue et géologue) soviétique. Il a écrit un certain nombre de romans de fiction dont une partie constitue un "cycle" où il esquisse - comme l'ont fait Isaac Asimov mais aussi Robert Heinlein - une "Histoire du Futur". Décédé au milieu des années 1970, il n'a pas connu les moments finaux de l'Univon Soviétique et sa littérature, par conséquent, constitue un véritable témoignage de l'état d'esprit des auteurs populaires de l'Est dans les années 1960. La Nébuleuse d'Andromède, paru en 1957, est l'ouverture de ce "cycle". Résumé : Dans un passé indéterminé, la faillite termina…

Ce blog est désormais carbone-neutre

Image
Voilà un titre qui respire un peu la SF, mais pourtant, ce n'est pas du tout de SF dont il s'agit.

Saviez-vous que les blogs consomment de l'énergie ? Eh oui : on a tendance à l'oublier, mais les serveurs informatiques sont des machines thermiques devant consommer de l'électricité pour fonctionner. Les blogs étant disponibles vingt-quatre heures sur vingt-quatre et sept jours sur sept, la consommation électrique d'un blog n'est pas négligeable.

La tonne équivalent pétrole (TEP) constitue l'une des unités de mesure des besoins énergétiques. L'électricité que nous consommons semble être une énergie non-polluante : c'est oublier que, dans certains cas, il a fallu la produire à partir de combustibles fossiles. Par exemple du charbon. En d'autres termes, chaque kilowatt-heure consommé représente - lui aussi - une certaine quantité de dioxyde de carbone, gaz à effet de serre, émis dans l'atmosphère. Ce qui contribue au réchauffement climatique…

Kick-Ass

Image
Le genre "film de super-héros" fait-il partie de la SF ? J'ai envie de dire que oui. Par définition, le super-héros est un type aux talents pas ordinaires, que l'on ne rencontre pas dans la vie de tous les jours. Après, lesdits talents peuvent être liés à des gadgets ou à des pouvoirs paranormaux, mais peu importe : le personnage se trouve, d'une façon ou d'une autre, sur la frontière (voire même parfois au-delà) entre l'humain et le surhumain... Mais que dire, alors, d'un film où le personnage principal joue au super-héros, et finit par en devenir un à force de réaliser des exploits ? Ben oui, c'est aussi de la SF, mais pour des raisons si tordues que ça doit être bien d'autres choses en même temps.
Résumé : Dave est un teenager aussi normal que peut l'être un adolescent américain de son âge vivant à notre époque. Obsédé par les seins de sa prof de lettres, sources de fantasmes érotiques inépuisables. Incapable de parler aux filles, cell…