Juge Bao, tome 1 : Le Phénix de Jade

Au fil des ans, j'ai développé un goût certain pour les films de sabre chinois. Vous savez... Le genre qui se passe dans l'une des rares civilisations « autres » qui se soit perpétuée sans trop s'altérer jusqu'à notre époque mondialisée... Ce genre de film qui peut se passer à peu près à n'importe quelle époque de l'Histoire de la Chine, depuis Qin Shi Huangdi (le Premier Auguste Empereur, qui d'après certains auteurs aurait eu vent de l'épopée d'Alexandre le Grand et s'en serait inspiré dans son oeuvre d'unification de la Chine) jusqu'aux débuts de la dynastie Qing (du XVIIème siècle de notre ère jusqu'en 1911, année de la proclamation de la Première République chinoise). J'ai découvert ce genre avec Tigres et Dragons (comme pas mal d'Occidentaux, il faut bien le reconnaître). Et j'adore ces duels au sabre poétiques dans des forêts de bambous. J'adore ces poursuites endiablées de toit en toit entre guerriers solitaires et assassins masqués. Les Chinois, tout comme nous, ont des personnages historiques qui ont accédé à l'immortalité au sens que leurs noms, de nos jours, portent encore une réputation. C'est le cas des chefs de guerre et des hommes d'Etat des Trois Royaumes. Mais c'est aussi le cas de certains personnages dont le statut, pourtant, aurait pu laisser à penser qu'ils sont plus insignifiants dans les mémoires.

Résumé :
Sous la dynastie des Song du Nord (contemporaine des premiers Capétiens en Europe), le Juge Bao est un fonctionnaire investi par l'Empereur des pleins pouvoirs pour lutter contre la corruption. Il est accompagné de personnages truculents, tels que son garde du corps Zhan Zhao (combattant redoutable, expert en arts martiaux), son page Bao Xing (adolescent qu'il éduque) et son assistant Gongsun Ce (médecin-légiste et greffier). Ensemble, ils constituent un véritable tribunal itinérant chargé d'éliminer la corruption et les injustices qui minent l'Empire...

La première aventure du Juge Bao le conduit dans une ville ravagée par un incendie deux ans plus tôt. L'Empereur a financé la reconstruction, mais il semble que malgré cette aide, nombre d'habitants aient dû renoncer à leurs logements... Le Juge Bao flaire des malversations qui pourraient impliquer les notables de la ville. Mais dans le même temps, il doit enquêter sur le cas d'un jeune prisonnier qui clame son innocence : on l'accuse d'un meurtre qu'il n'aurait pas commis... Et si les deux affaires étaient liées ? Serait-il possible qu'un homme voulant prendre sa revanche sur la vie puisse en venir à commettre les crimes les plus infâme ?

Le premier tome du Juge Bao est intrigant. Il se lit bien et vite. On a parfois des difficultés avec le dessin qui ne correspond ni aux règles classiques de la BD franco-belges ni à celles du manga (je me considère « rodé » aux deux) : en particulier, j'ai eu parfois un peu de mal à reconnaître les personnages. Mais ce n'est sans doute qu'une question d'habitude. L'ordre de lecture des cases est un peu étonnant aussi, de temps en temps... Est-ce que cela traduirait des erreurs dans le travail d'édition ? Il s'agit d'une oeuvre traduite... Le format aussi est inhabituel, l'album se présente comme un gros calepin. C'est un peu un nouveau domaine à explorer, ce dont je ne peux que me réjouir.

On imagine que l'histoire qui est racontée doit être l'adaptation d'un épisode historique, ou à moitié historique : souvenons-nous juste un instant de l'histoire de Roland pour bien se rappeler que l'on ne prête qu'aux riches... A ce titre, l'enquête du Juge Bao semble fonctionner comme sur des roulettes et l'enquêteur chevronné a toujours, ou presque, un temps d'avance sur les sales types qui ont mis la ville en coupe réglée. On n'a donc pas trop le temps de s'ennuyer jusqu'à la scène finale en forme de happy end (tout de même, cela dépend pour qui) et d'ouverture sur la prochaine aventure...

A lire par curiosité, si vous aimez les films de sabre en costume chinois. En ce qui me concerne, je tâcherai de lire la suite. On verra bien si j'accroche pour de bon.

Share/BookmarkWikio Voter !

Commentaires

Gromovar a dit…
D'accord. C'est beau et joliment dessiné.
Post ici : http://quoideneufsurmapile.blogspot.com/2010/04/toujours-excellent.html

Je te linke.
Anudar a dit…
Euh... Tu me linkes en quel sens ? Tu me mets dans la liste des favoris de ton blog ? Si c'est bien ça, merci beaucoup ! Et merci au Juge Bao de m'avoir valu ce plaisir :) !
Gromovar a dit…
Ce n'est pas ça que je voulais dire mais je le fais aussi avec plaisir.
Je voulais dire que j'ai mis un lien sans mon post sur le juge Bao vers ton post sur le Juge Bao.
En se linkant mutuellement on a des chances d'apparaitre plus haut dans les moteurs de recherche.
Anudar a dit…
Ah je comprends mieux !

Les subtilités du langage de la blogosphère m'échappent encore un peu :).
Anudar a dit…
Dont actes :).
Lelf a dit…
J'ai beaucoup aimé ce premier tome. J'aime bien les "contes" dépaysants et ce genre de dessins.
Je suis dans le second tome d'ailleurs. J'aime toujours ^^
Anudar a dit…
Je vais sans doute me le procurer dans la semaine. La critique viendra dans la foulée :) !
LadyScar a dit…
Ce BD me tente bien quand même... je la rajoute à ma LAL! (^_^)
LadyScar a dit…
Ah ben non, je me suis trompée, je voulais poster sur "Atalante" :p