Dossier A tome 4 : L'Île de Yuriwaka

Après le tome 3 qui revenait en quelque sorte aux "sources" du mythe de l'Atlantide (en Grèce et à Santorin), les héros de Dossier A reviennent au Japon où de nouveaux indices vont apparaître là où ils ne les attendent pas...

Résumé :
Iriya et Yuli sont revenus au Japon où ils pensent trouver un abri assez sûr contre la bande d'assassins qui les a pourchassés auparavant. Cependant, leur quête de l'Atlantide ne devient pas plus reposante... Un individu mystérieux, Hans Demer, qu'Iriya prend d'abord pour un tueur de l'organisation du "Vieux de la montagne", se révèle en fait un garde du corps autrichien chargé de veiller sur Yuli. Pendant ce temps, trois des mécènes contactés par le père de Yuli se démasquent les uns devant les autres. L'un d'entre eux, possédant des artefacts mystérieux, décide alors d'entrer en contact direct avec Iriya. Celui-ci découvre une histoire japonaise mythique, celle du samouraï Yuriwaka, qui partage nombre de ressemblances avec L'Odyssée... Or, il semblerait que certains passages de l'épopée homérique aient disparu de l'histoire telle qu'elle est racontée en Occident. Le mythe de l'Atlantide y serait-il évoqué ? La clé de l'énigme se trouverait-elle dans l'histoire de Yuriwaka ?
La suite du manga d'aventures archéologiques est moins trépidante que le tome précédent. Il n'y a que peu de scènes d'action et les personnages, dans l'ensemble, ne font face à aucun péril très menaçant, au contraire de ce qui se produisait dans les épisodes un, deux et trois. Faut-il y voir un épisode permettant au lecteur de reprendre son souffle suite à un début sur les chapeaux de roues, et favorisant un retour à des menaces plus lourdes pour les épisodes à venir ? La fin de ce tome 4 le laisse à penser.

On retrouve à nouveau ici une alternance entre la quête principale et des quêtes annexes où interviennent des personnages secondaires voire à usage unique. L'intervention d'un ancien restaurateur, qui permet à l'un des mécènes de la quête atlante de se rendre compte qu'Iriya est bel et bien l'archéologue qu'il lui faut, ne manque pas d'intérêt mais s'avère peut-être un peu longue sur la durée, surtout pour un personnage qui, à ce que l'on devine, est appelé à disparaître de l'histoire. C'est avec un certain bonheur que l'on voit revenir Rui, l'enfant surdoué, dont les soucis familiaux semblent devenir une quête annexe dans l'intrigue. L'implication plus ou moins volontaire d'Iriya dans la vie familiale de Rui va l'amener à se faire un nouvel ennemi, sans doute très puissant... et très décidé à faire preuve de sa capacité de nuisance.

La série Dossier A se poursuit donc en gardant son intérêt. On a envie de lire le tome 5 une fois terminé le tome 4 et c'est encore le plus important pour le succès de la série. Néanmoins, on apprécierait de voir l'intrigue s'accélérer peut-être un peu. Il n'y a somme toute aucune découverte majeure de faite dans cet épisode, et l'indice qui semblait lier les Amazones à l'Atlantide n'est pas plus exploré alors qu'il faisait un peu office de points de suspension à la fin du tome 3. Le risque semble donc apparaître de voir les auteurs se disperser peu à peu dans un magma où tous les mythes de la Méditerranée antique seraient appelés à la rescousse de la quête atlante d'Iriya, sans pour autant permettre sa résolution. Espérons que les auteurs sauront éviter cet écueil.
Share/BookmarkWikio Voter !

Commentaires