La vidéo SF du mois - Juillet 2010

Cette fois-ci, pour le premier Juillet 2010, mois de l'Eté pour tout le monde ainsi que des vacances scolaires pour les élèves (et leurs enseignants), j'ai décidé de faire d'une pierre deux coups et de vous emmener voir un extrait d'un film de SF pour le jeune public (air de vacances) et qui se passe au moment du mois de Juillet...

Flight of the Navigator (Le Vol du Navigateur) est un film américain datant de 1986. A ma connaissance, il n'a jamais été diffusé en France (c'est en tout cas ce qu'il me semble avoir vu sur IMdB.) Je ne l'ai donc pas vu avant d'avoir atteint l'âge adulte, et c'est une chose que je regrette à titre rétrospectif, car je suis certain que j'aurais beaucoup aimé voir ce film quand j'étais petit...
David est un garçon de douze ans à la tête d'un certain nombre de problèmes insurmontables. Son chien est rétif à toute forme de dressage, il ne sait pas comment faire pour parler aux filles et son petit frère est insupportable. Mais le soir du quatre Juillet 1978, sa vie est bouleversée. Alors que sa mère l'a envoyé chercher son frère chez des voisins, il fait une chute dans un ravin. Lorsqu'il revient à lui et qu'il rentre à la maison, voilà qu'il découvre que sa famille n'y habite plus... Et lorsque la police parvient à localiser ses parents, il s'avère que ce qui a duré quelques minutes d'évanouissement pour David, pour le reste du monde, a duré pas moins de huit ans ! Pourquoi David n'a-t-il pas vieilli ? Que lui est-il arrivé dans ce ravin ? Pourquoi sa mémoire semble-t-elle restituer (à travers les ordinateurs de l'hôpital qui plus est) des informations qu'il n'a jamais pu apprendre ? Et pourquoi les chercheurs de la NASA se montrent-ils soudain si intéressés par son cas ?
Il doit être clair que ce film n'est pas le meilleur film de SF de l'histoire du cinéma. D'abord, c'est un Disney, ce qui signifie qu'il contient sa dose de bons sentiments et d'humour parfois un peu convenu. Mais néanmoins, il y a de très bons moments de SF là-dedans. Et en particulier, la scène presque sans paroles, qui dure une dizaine de minutes, où David va enfin progresser dans la compréhension de ce qui lui est arrivé. Une scène intense, presque inquiétante et pourtant poétique où la magie de la SF fonctionne à plein.

Contexte : David est à présent retenu contre son gré dans le complexe de la NASA, qui ne semble s'intéresser qu'aux informations étranges enregistrées dans son cerveau. Mais un beau matin, voilà qu'une voix mystérieuse l'appelle, lui demande de la rejoindre, et détourne un robot-livreur du complexe pour qu'il puisse s'évader...

Share/BookmarkWikio Voter !

Commentaires

Anonyme a dit…
si je me souviens bien le titre à l'époque de se film était "le petit navigateur" et non "le vol du navigateur"
Anudar a dit…
Bienvenue ici !

Ah ? Est-ce que ça serait un titre québécois ? Je vais aller voir s'il y a une réponse sur IMdB. Merci du tuyau !