L'Enfant tombé des Etoiles

Nouvelle lecture dans le cadre du défi Robert Heinlein du Traqueur Stellaire...

Résumé :
John Thomas est un jeune homme américain normal pour son époque. Il vit en effet dans un futur pas trop éloigné où la Terre s'est insérée dans une communauté d'intelligences extraterrestres. De la sorte, pas mal de créatures étranges sont amenées à transiter voire même à résider sur le sol terrien. Cela nécessite des lois un peu particulières puisque les êtres intelligents doivent pouvoir être traités à l'égal des êtres humains. C'est pourquoi il existe une administration, le Ministère des Affaires Spatiales, chargée de veiller à l'équilibre délicat de la diplomatie et des affaires intérieures humaines... Or il se trouve que John Thomas est en possession d'un animal familier quelque peu surprenant. Lummox est de toute évidence une créature extraterrestre. Ramené en cachette d'une expédition lointaine par l'un des ancêtres de John Thomas, Lummox a pour particularités d'être doué de parole et de manger n'importe quoi. Le métal, en particulier, lui fait connaître une croissance explosive. Bien qu'il soit placide, la simple taille de Lummox en fait une créature dangereuse aux yeux du voisinage... et suite à une excursion en solitaire, voilà que la grosse bête s'est rendue responsable d'un certain nombre de destructions dans la ville. Le procès s'annonce fort complexe pour John Thomas, dont la principale préoccupation est de savoir comment il pourra s'acquitter des frais engagés par Lummox. Or, les gens autour de lui veulent que le sort de la bête soit réglé une bonne fois pour toutes... Ce qu'ils ne savent pas, c'est que dans le même temps, un vaisseau rempli d'extraterrestres inconnus est arrivé en orbite de la Terre, en quête d'un des leurs qu'un vaisseau terrien aurait enlevé cent ans plus tôt. Il se pourrait bien que du sort de Lummox dépende celui de la Terre toute entière...
Il s'agit là d'un roman de SF de l'âge classique. Après Une porte sur l'Eté du même auteur, je reste en terrain connu. J'ai retrouvé un discours ainsi qu'un ton assez cocasses. Imaginer qu'une princesse/messie extraterrestre puisse être réduite au rang d'animal familier sur Terre, et non content de s'en accommoder mais encore préférer sa "mission" (qui, pour elle, se résume à "élever des John Thomas") au destin pour lequel son peuple l'attend, voilà qui est pour le moins bien trouvé ! Le roman démarre sur les chapeaux de roues avec un premier passage raconté du point de vue de Lummox, ce qui constitue, je trouve, une excellente entrée en matière.

J'ai retrouvé ici des thèmes qui me semblent courants chez Heinlein. Celui de la vie courante du futur. Les déplacements aériens semblent être démocratisés ainsi qu'individualisés, à travers une technologie assez peu décrite, somme toute. Mais aussi les diverses taquineries administratives et juridiques. Robert Heinlein aurait-il eu fort à faire avec la justice, à un moment de sa vie, pour en garder de tels souvenirs ? La critique de Harvard m'a semblé peut-être un peu gratuite mais malgré tout amusante.

Car il s'agit avant tout d'un livre amusant, intéressant à lire mais quelque peu daté, sans doute... A mettre entre les mains d'un jeune adolescent, pour le sensibiliser à la SF, me semble tout à fait approprié, le personnage de John Thomas, benêt sympathique, disposant de bonnes capacités d'identification.
Share/BookmarkWikio Voter !

Commentaires

Guillaume44 a dit…
Sans doutes un des meilleurs "Juveniles" D'Heinlein ! Pour la critique de l'adminstration, il faut y voir à mon avis quelques échos de sa carrière politique dans le parti EPIC et de ses opinions proches des libertariens; à ma connaissance pas de démêlés judiciaires particuliers, juste un divorce étant jeune.
Anudar a dit…
Ce n'était donc pas une vue de l'esprit de ma part lorsque je me suis dit que ça serait un bon roman de SF adolescente...

Méfiance à l'égard du gouvernement, critique de l'administration, et caricature humoristique de la justice : en effet, tout cela me semble très "libertarien". Irait-il pointer au Tea Parties Party, de nos jours ?
Lelf a dit…
Je me suis bien amusée avec ce petit roman aussi, très sympa ^^
Anudar a dit…
Voilà, le mot est dit : c'est amusant...
Guillaume44 a dit…
Je ne sais pas, le Tea Party ne n'est pas un parti mais plutôt un mouvement hétéroclite né d'une vague de protestation et de contestation plus globale. On y retrouve les déçus de l'administration Obama, les populistes, les conservateurs, les libertariens, mais tout ceci reste orchestré par une branche très conservatrice du parti républicain. Il aurait peut-être pointé du doigt l'instrumentation des tea partistes par le parti républicain, ou peut-être reproché la récupération de l'esprit de la Tea Party historique de Boston.