Letter Bee tome 8

Suite de la série steampunk Letter Bee dont déjà deux tomes ont été critiqués ici.

Résumé :
Lag a laissé Niche, en voie de guérison dans la caverne du Maka, si bien qu'il se rend seul dans la ville de Lament, accompagné de son ami Zazie, un autre Bee. Connor, leur collègue, est déclaré en difficulté dans cette ville, alors que dans le même temps les méfaits de Noir (Gauche Suede, ancien mentor de Lag, devenu amnésique et passé au service des rebelles de la faction anti-gouvernementale Reverse) frappent tous les Bees du secteur. Arrivés à Lament, Lag et Zazie découvrent une réalité toute différente et, en apparence, beaucoup plus anodine. Connor a pris goût aux gâteaux fabriqués par une bonne soeur de l'abbaye Veritably - ainsi qu'à la vendeuse qu'il n'a vu pourtant qu'une seule fois... Si bien qu'il fait durer son séjour à Lament dans l'espoir de revoir la fameuse vendeuse. Mais Lag se rend compte que Roda, le dingo de Noir, rôde dans les rues. L'abbaye serait-elle plus qu'il n'y paraît ? Les gens de Reverse s'en serviraient-ils pour s'abriter ou comme d'un repaire pour leurs complots ? Afin de poursuivre l'enquête, Lag va devoir se travestir pour infiltrer l'abbaye. Va-t-il enfin retrouver Gauche Suede ? Va-t-il pouvoir lui rendre sa mémoire ?
L'absence (momentanée ?) de Niche n'est pas pour me déplaire. La petite fille hybride, avec ses cheveux qu'elle peut transformer en épées, avait un peu trop souvent sauvé la mise à Lage par le passé pour que je n'aie pas envie de le voir se débrouiller un peu tout seul. A présent, c'est chose faite, et du coup, Lag doit coopérer avec deux autres Bees qui étaient jusqu'alors des personnages plutôt secondaires. Entre Zazie, toujours acide, n'hésitant pas à taquiner Lag, et Connor, gourmand et sentimental, on parvient tout de même à sortir du refrain "t'es trop mon pote" entonné à longueur de page ou presque par Lag pour Niche ou l'inverse : je dois dire que je commençais à trouver que c'était lassant.

Dans le même temps, on progresse dans la compréhension de ce qui ne va pas dans l'Amberground. Le tome s'ouvre, au passage, sur une réflexion de Lag à Zazie : tout compte fait, les personnages n'en savent pas plus que nous sur ce qui se passe dans la capitale, qui est le seul endroit bien éclairé par le soleil artificiel... J'ai trouvé la réaction de Zazie plutôt éclairante : il s'empresse de remettre Lag à sa place, comme si ce n'était pas le moment de savoir. En effet, les indices arrivent au fur et à mesure que l'intrigue se développe et il apparaît que le gouvernement comme les rebelles sont tout aussi pourris les uns que les autres, si du moins les informations de Roda sont dignes de confiance...

En fin de compte Lag va parvenir à récupérer Gauche et (sans doute) à lui rendre sa mémoire. Maintenant, reste à savoir ce que les Bees vont faire de ce qu'ils ont appris. Vont-ils devenir le fer de lance d'une révolution ? Ou bien vont-ils continuer à être manipulés ? Une fois de plus, la série parvient à rester attrayante. Affaire à suivre !

Share/BookmarkWikio Voter !

Commentaires