Jour J 4 : Octobre noir

Suite de la BD uchronique Jour J 3 : Septembre rouge dont j'ai déjà parlé ici.

Résumé :
A Pétrograd, Blondin et Bonnot se sont alliés aux bolcheviks qu'ils aident dans leurs entreprises terroristes. La police secrète du Tsar, l'effroyable Okhrana, est sur les dents, et à leur traces... d'autant plus que les Allemands, qui cherchent par ailleurs à faire la paix avec la Russie tsariste, veulent savoir quelle est au juste leur mission. Et aussi leur faire payer la mort du baron rouge, que Bonnot a tué alors qu'il s'apprêtait à les abattre avant leur passage en Suisse. Les chefs bolcheviks, de leur côté, apprécient l'aide des français mais restent méfiants. Koba, le géorgien, leur voue en particulier une détestation spéciale... Alors que la révolte gronde à Pétrograd, Blondin et Bonnot pourront-ils faire en sorte que la Russie ne sorte pas de la guerre, seul moyen de sauver la France occupée par l'Allemagne impériale ?
Ce deuxième album clôt avec un certain talent ce "mini-cycle" où les anarchistes jouent le beau rôle. Face à des dirigeants bolcheviks présentés comme des autocrates en devenir voire des psychopathes (Koba, dans l'Histoire qui est la nôtre, n'est autre que le futur Staline), c'est en effet des "Noirs" que va venir le salut. On oublie souvent, de nos jours, que l'anarchisme représentait un courant politique puissant, à la fin du XIXème siècle et au début du XXème siècle, concurrencé par la suite par le communisme. Les deux idéologies furent en effet de véritables "soeurs ennemies", dont l'opposition eut parfois des conséquences dramatiques pour les classes populaires où elles prospéraient. Fin de la digression.

L'intrigue, qui était déjà un peu linéaire dans le premier volet, n'apporte pas grand chose de nouveau. Le flic et l'ancien malfaiteur, alliés de circonstance, vont s'entendre de mieux en mieux, jusqu'à ce que l'un sauve la mise à l'autre, retournement quelque peu téléphoné mais bon... Ce sont en fin de compte les dernières pages qui sont les plus intéressantes et les plus belles. Alors que la saison progresse, à Paris, la chute du Tsar et l'élimination des bolcheviks par les anarchistes ont des conséquences inattendues, à commencer par l'effondrement du régime monarchique fantoche des Allemands. Sur le front de l'Est, les troupes russes désormais libres de leur commandement réalisent d'énormes progrès. Tout porte à croire que la Russie, premier pays de l'Histoire à fonctionner selon les thèses anarchistes, va se changer en fer de lance d'une nouvelle révolution. Une fois de plus, l'Histoire est ouverte...

Un album un peu décevant, mais qui se finit sur une très belle image, et qui montre que les bédéastes ont pris le soin de réfléchir à ce qu'ils faisaient.

Lire aussi l'avis de Gromovar.
Share/BookmarkWikio Voter !

Commentaires

Guillaume44 a dit…
J'ai bien aimé les deux premiers tomes, mais les suivants m'ont plutôt déçu.
Anudar a dit…
De mon côté, j'avais trouvé le tome 1 pas du tout convaincant, à tel point que je ne me suis pas du tout intéressé au tome 2...