Le Juge Bao, tome 3 : La Belle empoisonnée

J'ai déjà parlé ici de la série manhua Le Juge Bao évoquant les exploits du magistrat légendaire. Dans une Chine médiévale dévorée par la corruption, les juges font respecter la loi impériale aux puissants et aux riches qui voudraient pouvoir vivre sans tenir compte du reste du monde...

Résumé :
Après avoir délivré une ville du joug du "roi des enfants", un chef de bande psychopathe et sadique, le Juge Bao, continuant ses pérégrinations à travers l'Empire, arrive dans la province gouvernée par le Duc Zhao. Les petites gens souffrent de la faim et le Duc, bien qu'il ait puisé dans ses propres richesses pour nourrir la population, ne parvient pas à rétablir la situation et veut en appeler à l'Empereur. Mais le Juge Bao se méfie, car il sait que les apparences sont souvent trompeuses, et que la corruption se dissimule en général sous le vernis de l'honneur... D'autant plus que quelque chose semble pourri dans le palais ducal : le Duc a une fille qui se désintéresse de son nouveau-né. Dans le même temps, une jeune femme est retrouvée empoisonnée, toujours vivante mais à peine. Découvrant un complot d'une grave amplitude, le Juge Bao va mettre cette fois-ci sa propre vie en danger...

Une très bonne suite pour cette série dont j'attendais le troisième tome depuis plusieurs mois. La parution m'en semble irrégulière et je me demande pourquoi. L'histoire est prenante et plausible, même si le scénariste, à mon sens, aurait pu s'épargner cette citation assumée du jugement de Salomon sur la fin... Quant au graphisme, d'inhabituel il est devenu familier, d'autant plus que je n'ai plus relevé d'erreurs dans l'ordre des cases.

Cette histoire de magistrat en lutte contre la corruption, et donc contre les excès des puissants, me semble relever du mythe universel du redresseur de torts. Le Juge Bao est inflexible et redoutable contre les mauvais dirigeants. Il est soutenu par trois personnages permettant à presque tout lecteur de s'identifier à son combat : le spadassin Zhan Zhao, le médecin/comptable Gongsun Ce et le jeune page Bao Xing. A la fin de l'album, on a l'impression que ces trois-là pourraient bien se voir rejoints par une jeune femme aussi belle que talentueuse à l'épée histoire de compléter la gamme de talents sur laquelle peut s'appuyer le Juge. Car au fond, celui-ci ne serait rien sans ses fidèles alliés : un concept qui promet, je suppose, d'intéressants développements. J'attends donc la suite...

Lire aussi l'avis de Gromovar.
Share/BookmarkWikio Voter !

Commentaires