La vérité se trouve au fond du microscope - Mai 2011

Comme annoncé il y a quelques jours, la rubrique mensuelle de microscopie amateur fera désormais son retour tous les dix du mois (environ).

Jusqu'à présent, nous avons vu à quoi ça ressemble, en coupe, la tige des deux types de végétaux (Dicotylédones et Monocotylédones) et nous avons eu aussi un aperçu de l'organisation d'un tissu animal avec la glande thyroïde. Et les champignons, dans tout ça ?
Le tissu bleu, en "tranche", au milieu, est la partie végétative du champignon, c'est-à-dire, l'ensemble des tissus de soutien et nourriciers (végétatif n'a rien à voir, ici, avec végétal : c'est une idée reçue de croire que les champignons sont apparentés de près aux plantes...). On observe aussi de nombreuses cellules brunes, à l'extérieur des tissus végétatifs : il ne s'agit de rien d'autre que des spores du champignon, prêtes à être dispersées pour engendrer de nouveaux individus.

Vous me demanderez : mais comment ça se reproduit, un champignon ? Eh bien, lorsque l'on voit pousser un champignon, il faut se dire que la reproduction de l'être vivant a déjà eu lieu. C'est ici que l'analogie avec les plantes à fleurs trouve sa limite. Un champignon ne pousse pas à partir d'une graine mais à partir de l'union de deux mycélii différents. Chaque mycélium provenant d'une et d'une seule spore, on comprend que le cycle de vie d'un champignon sera très différent de celui d'une plante.
Share/BookmarkWikio Voter !

Commentaires