Les Portes de Gandahar

Après Gandahar et l'Oiseau-Monde que j'ai déjà présenté ici, voici le deuxième volet jeune public du Cycle de Gandahar de Jean-Pierre Andrevon...

Résumé :
Sur Tridan, les Transformés vivent en paix dans le Kraak, une ville où se rassemblent tous les descendants des animaux jadis humanisés par génie génétique. Sylvin Lanvère, chevalier-servant du royaume de Gandahar, y est envoyé en ambassade par la reine Myne Ambisextra, qui souhaite établir des relations amicales avec les Transformés. Sylvin découvre pourtant une population malade et déjà résignée à sa propre extinction. Les Transformés s'éteignent peu à peu, affligés d'un mal étrange. Ramenée à Gandahar, la panthère noire Karissha se soumet aux examens des meilleurs médecins, qui se montrent pourtant incapables d'identifier son mal et encore moins de la soigner. Seul un obscur archiviste a peut-être une solution : si nul sur Tridan ne peut soigner Karissha et les siens, il faut donc aller chercher de l'aide ailleurs, sur d'autres mondes colonisés jadis par les Terriens. Mais comment faire alors qu'à Gandahar, le secret du voyage spatial s'est perdu ? Sylvin va découvrir que pour sauver les Transformés, il va falloir percer le secret des Portes, ces trous de ver qui unissaient les planètes de l'amas auquel appartient Tridan...
Après un péril d'envergure planétaire, les sympathiques héros de Gandahar se retrouvent cette fois-ci confrontés à un problème peut-être plus anodin, en apparence (puisque l'ensemble de la civilisation de Gandahar n'est pas menacé) mais néanmoins très fâcheux pour cette planète si paisible. Même si l'enjeu peut paraître moindre, il est cependant augmenté par le fait que les Transformés sont perçus par les personnages principaux (c'est-à-dire, ceux qui agissent comme des modèles pour le jeune lecteur !) comme des amis et des semblables à protéger, y compris contre la maladie. Le péril nucléaire avait été dénoncé dans le précédent volet. Cette fois-ci, l'auteur s'attaque aux dangers liés au génie génétique. La maladie des Transformés provient en effet de leur antique "transformation" et l'on découvre, sur une autre planète, que cette même "transformation" a sans doute été à l'origine de la disparition des colons humains... Pour soigner les Transformés - en particulier Karissha, la belle panthère noire amie de Sylvin et d'Airelle - il faudra qu'ils acceptent de perdre la part d'humanité qui avait jadis été offerte à leurs ancêtres. Une perte douloureuse pour eux ainsi que pour les êtres humains qui, pourtant, les sauvent ainsi...

Bien que plus court que le précédent volet, cet épisode a le mérite, aussi, de préciser le fonctionnement de l'univers de Gandahar. L'auteur explore en effet d'autres planètes, grâce aux Portes éponymes du livre, et on découvre des indices concernant le passé de ce monde étrange.

Un livre fort sympathique, à lire... et à faire lire.

Share/BookmarkWikio Voter !

Commentaires