Kookaburra tome 7

Suite de la série de BD space-op' Kookaburra.
Résumé :
Dragan Preko n'est pas ce qu'il semblait à ses familiers dans son nouvel univers, car à peine y était-il arrivé quelques siècles plus tôt qu'il prenait la tête d'une croisade contre la porte de Terradoes, déterminé à y sauver ses amis. A présent, le voilà décidé à tenter à nouveau sa chance... mais pour cela, il doit se déclarer au grand jour, et il n'a pas laissé que de bons souvenirs la dernière fois qu'il l'a fait. De son côté, Loyeen découvre avec stupeur que, bien loin d'être les doux fondateurs d'une communauté bucolique, ses ancêtres sont à l'origine d'une haine tenace de la part d'êtres vivant sur un autre monde. Contraint à prendre la fuite dans un désert des plus hostiles, trouvera-t-il sa place dans une société dont il ignore tout ?
Après un épisode 6 que j'avais trouvé calamiteux, les auteurs (qui rappelons-le sont en fait des "repreneurs") ont quand même réussi à faire (bien) moins pire. Les deux fils d'intrigue ouverts dans l'album précédent sont repris et poursuivis. D'une part, on suit l'histoire d'une vieille connaissance, Dragan Preko, devenu invulnérable dans son nouvel univers, et immortel aussi puisqu'il y vit depuis des milliers d'années. D'autre part, on s'intéresse à Loyeen, l'un de ces Schtroumpfs à quatre oreilles et longue queue dont je parlais l'autre fois, qui s'est retrouvé propulsé sur un autre monde après avoir découvert que les dieux fondateurs de son peuple étaient en réalité rien d'autre que des criminels condamnés à la prison. Deux enjeux semblent devoir se croiser, les êtres désignés comme les "daemonarques" par le peuple de Loyeen ressemblant trait pour trait au gardien de la porte vers Terradoes que Dragan a tenté d'ouvrir pour retrouver ses amis du premier cycle.

Il est donc net que quelque chose se met en place dans ce chantier. On s'attend à ce que Loyeen représente la clé dont Dragan a besoin pour retourner dans Terradoes, surtout que le même Loyeen partage une affinité avec les cinq enfants-dieux qui semblent y être piégés. On ne perçoit toutefois pas très bien le "grand schéma" qui anime (peut-être ?) l'ensemble de la série. Semble-t-il, si j'ai bien compris, que le prochain épisode sera le dernier.

La tâche qui attend son scénariste, pour rabouter les morceaux, promet d'être immense.

Share/BookmarkWikio Voter !

Commentaires