Luc Orient tome 15

Suite de la série de BD Luc Orient, et dernier tome du cycle de space-op' Dartz.
Résumé :
Parti de Terango, le Jabrakk se trouve dans la banlieue de Roubak lorsqu'il connait une nouvelle avarie. Cette fois-ci, le recyclage de l'air est saboté : les Dartz tombent en hibernation sous l'effet de l'anoxie... Les Terriens doivent prendre la relève : pour sauver les Dartz, voilà que Roubak devient l'ultime espoir. Mais jusqu'à quel point cette planète a-t-elle changé depuis le dernier passage de Luc Orient ?
Je n'aime guère les conclusions de cycle en queue de poisson. Et je dois avouer qu'ici, on en tient une belle. Certes les Dartz trouvent-ils enfin une planète pour les accueillir. Ce n'est pas Terango, comme on le pensait jusqu'à la fin de l'épisode précédent. Il s'agit plutôt de Roubak, planète visitée à l'avant-dernier épisode. Les raisons pour lesquelles Terango est tout compte fait écartée ne sont pas dévoilées : il s'agit déjà d'un premier gros détail gênant dans cette aventure.

On peut se passer de batailles épiques ou d'une nature dantesque. Devenue paradis terrestre, Roubak devient l'endroit où Luc et ses amis terriens livrent leur dernière bataille contre Julius Argos. Par contre, il n'est fourni pour ainsi dire aucune explication quant à la façon dont la némésis de Luc Orient a pu s'infiltrer à bord du Jabrakk. D'autant plus que l'on apprend qu'il s'y trouve depuis le début du voyage puisqu'il est à l'origine des incidents désagréables qui s'y sont produits... La chronologie interne à la série devient par conséquent impossible à suivre, à tel point que l'on se demande ce que le scénariste a fumé, au juste. Il est vrai que Greg n'est pas annoncé parmi les auteurs de cet album. Eddy Paape aurait-il tenté de le faire seul ? M'est avis qu'il aurait mieux fait de s'abstenir.

Dans ces conditions, les péripéties de cette ultime étape du cycle Dartz apparaissent bien faiblardes, et le retour de Luc Orient sur Terre, en forme de paradoxe temporel, n'a rien pour convaincre. Voilà qui est fort dommage.
Share/BookmarkWikio Voter !

Commentaires