Knights of Sidonia tome 1

Un petit manga space-op' qui m'a fait de l'oeil en librairie, voyons voir ce qu'il donne...
Résumé : 
Sidonia, c'est un gigantesque habitat spatial qui a quitté le système solaire depuis mille ans, moment auquel la Terre a été détruite. A bord de Sidonia, les gens sont pour la plupart capables de photosynthèse et n'ont besoin de s'alimenter qu'une seule fois par semaine... Nagate a vécu en reclus avec son grand-père dans un secteur désert du vaisseau, et depuis les trois dernières années, il est tout à fait seul. Un beau jour, à court de vivres, il outrepasse l'interdiction faite par son grand-père et va voler du riz dans une usine. Repéré, il découvre que ses ravisseurs n'ont pas l'intention de faire de l'engrais avec lui : pris en charge par de nouveaux amis, qui vont lui apprendre les règles d'une société dont il ignore tout. Est-ce le bon moment pour s'insérer dans une culture nouvelle, au moment où un essaim de Gaunas, les extraterrestres hostiles responsables de l'exil forcé de l'espèce humaine, s'approche de Sidonia ?
Le pitch de cette série n'a rien de très original. Destruction de la Terre pour le côté post-ap', méchants extraterrestres et vaisseau spatial pour le côté space-op', robots pilotés par des jeunots avec un certain sens de l'honneur et de la volonté pour le côté samouraï (y'a qu'à voir la couverture pour le comprendre). Dès l'apparition du Gauna, on a la très nette impression que cette série va s'orienter vers le scénario "un épisode, un monstre, un combat" tendant toujours vers l'amélioration du personnage principal aux origines mystérieuses. Rien donc de très nouveau ni de très enthousiasmant.

Deux détails peuvent cependant conduire à ne pas tout à fait ignorer cette série, pour les amateurs du genre : d'abord, cette intéressante société de Sidonia qui, entre hermaphrodites et chimères génétiques d'humain et de végétal chlorophyllien, tend sans nul doute vers une post-humanité parfois orgueilleuse. Ensuite, le dessin, qui m'apparaît inhabituel en manga et donc original. Sans doute lirai-je les épisodes suivants, histoire de préciser mon point de vue...

Commentaires

Gromovar a dit…
Quand j'ai lu le titre j'ai cru que tu avais chroniqué ça http://youtu.be/j8WP7aOD_9Q
Muad Dib a dit…
la série commence plutôt bien mais je ne peut que te conseiller blame! du même auteur : véritable chef d'oeuvre! Et un bon cran au dessus au niveau du dessin.
Anudar a dit…
Ah, ben non du coup, désolé. Je serais même incapable de te dire s'il s'agit d'une citation...
Anudar a dit…
En effet, c'est alléchant. Je crois que je vais me pencher là-dessus, merci !