Articles

Affichage des articles du mai, 2013

L'Aventure de la Cité ultime

Image
De Sylvie Denis j'ai déjà chroniqué ici La Saison des Singes et sa suite L'Empire du Sommeil : je ne connais cependant que très peu son oeuvre, pour le moment. Avec cette nouvelle parue au format numérique, je tenais une occasion d'aller plus loin... Résumé :  Sherlock Holmes a pris ses aises chez son ami le docteur Watson. Un beau jour, pourtant, apparaissent devant eux deux individus étranges, tout droit venus du cent-vingt-sixième siècle, qui les emmènent de force dans le futur lointain duquel ils proviennent... C'est que, là-bas, l'espèce humaine vit maintenant sur la Lune après avoir rendu la Terre inhabitable. Or, dans cette culture pacifiée, des meurtres atroces ont été commis sans que nul ne parvienne à identifier l'assassin. Les méthodes de Holmes suffiront-elles à percer le mystère qui pèse sur la Cité ultime ? Ces derniers temps, je m'intéresse de plus en plus aux thématiques liées à la post-humanité. Cette nouvelle, en un temps fictionnel assez…

France Five

Image
Vous avez peut-être eu l'occasion de croiser, à un moment ou à un autre de votre enfance, l'inénarrable Bioman dont la parodie par les Inconnus est à juste hurler de rire. J'ai moi-même beaucoup aimé Bioman étant gosse et, comme j'ai eu l'occasion de le dire à mon bon ami l'excellent professeur K. (lequel titre, bien qu'appartenant à un amateur de mangas plus éclairé que je ne le serai jamais, procède plutôt de sa spécialité ès. Jean-Jacques, d'ailleurs, courez-y !) les premiers visages japonais vus dans ma vie n'étaient autres que ceux des acteurs de cette série.
Si d'autres petits français ont eu, à la même époque, le même parcours que moi, et si beaucoup d'entre eux ont dû à un moment ou à un autre jouer à Bioman comme à d'autres époques on jouait aux cow-boys, bien peu sont allés jusqu'au bout de leur passion biomanesque en dégainant leurs caméras. Je ne parlerai pas ici de la très parodique mais excellente série Bitoman - laque…

The Plague

Image
Lue la semaine dernière sur le conseil du Traqueur Stellaire (ne pas manquer, au passage, la chronique enthousiaste qu'il en fait), cette nouvelle a été publiée dans Nature. Ouais, la revue à très haut facteur d'impact où nos chercheurs se doivent de publier pour faire parler de leurs travaux : j'ignorais qu'elle accueillait une page de fiction, chose que bien entendu j'approuve... Résumé :  Quelques décennies après une véritable apocalypse nanotechnologique, deux groupes d'êtres humains survivent sur Terre : ceux dont les ancêtres ont eu la possibilité de s'abriter sous dôme et d'échapper à la contamination, et... les autres. Peu nombreux, ils vivent désormais selon les règles d'une symbiose contrainte avec des nano-parasites. Sont-ils des malades à sauver ou bien... les premiers représentants d'une post-humanité ? Partant du cauchemar nanotechnologique le plus classique (celui de la "gelée grise") l'auteur questionne en effet ri…

La grande Embrouille

Image
Je n'ai pas encore eu l'occasion ici de chroniquer du Mendoza. L'auteur espagnol, qui s'est illustré en SF humoristique à travers Sans Nouvelles de Gurb, dont je lie sur le champ la chronique enthousiaste du Traqueur Stellaire, est connu pour une quadrilogie policière à tendance loufoque dont les intrigues se déroulent en Espagne, sur une petite quarantaine d'années, quelque part entre la période post-franquiste et la grande crise des années dix. Le personnage principal, un fou à lier pas dangereux mais marrant, est devenu (depuis L'Artiste des Dames) gérant - après maints passages en hôpital psychiatrique - d'un salon de coiffure aussi dégoûtant que minable... Résumé :  Cette fois-ci, c'est la crise : même au plus fort de cet Eté brûlant, il n'y a plus un seul client au salon de coiffure, pas même pour venir faire nettoyer ses cheveux imprégnés du mazout récolté lors d'un bain de mer, et son gérant, qui en a connu pourtant d'autres, commen…

Whisky vaudou

Image
Sollicité par l'auteur, j'ai accepté de lire et chroniquer cette nouvelle policière dans le cadre du challenge JLNN de Lune. Résumé :  Wilson Amarachi, détective privé, partage avec ses lointains homologues des années 30 un goût solide pour le whisky et  un talent pour tomber dans des affaires glauques à souhait. Cette fois-ci, c'est un riche bourgeois de Chicago qui le convoque pour enquêter sur la mort, qu'il soupçonne criminelle, de son frère passionné par le jeu. Pour le client, la clé de l'énigme se trouve au fin fond du secteur noir de la ville, là où seul Amarachi possède une chance de la trouver ; pour faire bonne mesure, il précise au détective qu'il ne verrait pas d'un mauvais oeil qu'un accident arrive au tueur de son frère. Or, dans le cercle de jeu visité par Amarachi dans le cadre de son enquête, il s'avère que les gens qui savent ont peur, de toute évidence, au point de vouloir le passer à tabac pour quelques questions posées... L…

Celui qui venait du Froid

Image
Dans le cadre du challenge JLNN de Lune, j'ai reçu cette nouvelle au format numérique de la part des éditions ActuSF. Place donc à la chronique ! Résumé : Une éducatrice pour jeunes aveugles emmène ses protégés pour une visite au musée : pour ces enfants qui ne connaissent ni la lumière, ni la couleur, les sons, les odeurs, les goûts et surtout les textures représentent les seuls points d'accès à la sensibilité physique. De ce fait, le directeur du musée les autorise, à titre exceptionnel, à manipuler certaines oeuvres mises au rebut. Pourtant, alors qu'une exposition d'art contemporain, à base de mobiles odorants aux formes organiques, envahit les étages supérieurs du musée, il semble que les oeuvres d'art oubliées à la cave ne sont plus tout à fait inertes, comme si une menace pesait dans l'air conditionné du sous-sol... J'aime beaucoup (déformation professionnelle, peut-être) quand la SFFF implique des personnages d'enfants ou d'adolescents. Lit…

Bifrost numéro 70

Image
Après un numéro 69 qui m'avait laissé plutôt dubitatif, la revue Bifrost nous propose cette fois-ci un thème plus classique et consensuel (ou pas) en faisant se mettre à table un auteur, en l'occurrence, Stephen Baxter.
Au menu de cette livraison : Dans la section Interstyles, pas moins de cinq nouvelles cette fois-ci dont deux de Baxter lui-même.L'Invasion de Vénus par Baxter : alors qu'un engin spatial vient tout juste d'être détecté à son entrée dans le Système Solaire, les millénaristes apocalyptiques (ou non) s'agitent en attendant la réalisation de leurs fantasmes. Dit comme ça, j'ai envie de dire que cette nouvelle ne paie pas de mine mais en rester là serait scandaleux, or, en dire plus serait en dire trop... J'ai beaucoup aimé cette nouvelle qui m'apparaît tout à fait dans lignée du Rendez-vous avec Rama d'Arthur C. Clarke.La Tête raclant la Lune de Catherine Dufour : sans doute dans les années 80 (celles du XXIème siècle),où les pires …

La vidéo SF du mois - Mai 2013

Image
En ce jour de Fête du Travail, je suis tombé sur un court-métrage fascinant. The Device (L'Instrument) vous montre pourquoi il faut toujours rapporter ce que vous découvrez sur un trottoir aux objets trouvés...