Articles

Affichage des articles du août, 2016

Peter et Elliott le Dragon

Image
J'ignore si ce film, que j'ai vu lors de la séance qui a précédé celle de Star Trek sans Limites, peut se qualifier comme un blockbuster estival : visant d'une façon aussi claire qu'affirmée un public familial, j'ai trouvé que pour un jour de sortie les rangs de la salle étaient plutôt clairsemés, y compris en termes de jeunes spectateurs. Qu'il soit dit ici, avant de commencer la chronique stricto sensu, que je pense que la mauvaise habitude prise par Hollywood de faire des suites, des préquelles, des reboots et autres remakes, est sans doute en train de produire ses effets : le public attend du neuf ! Résumé :  Peter a cinq ans, il apprend à lire, et pour l'heure il part en vacances avec ses parents. Mais un accident de voiture le piège au coeur d'une forêt impénétrable, à la merci des loups et des ours qui vivent dans la région... Par chance pour lui, la forêt abrite un dragon débonnaire, au pelage verdâtre et doué d'invisibilité, qui se prend d…

Star Trek sans Limites

Image
Star Trek, à nouveau. Je rappellerai ici que je ne suis pas un "Trekkie" : même si j'ai eu l'occasion de voir quelques épisodes de la série des années 60, je considère depuis longtemps que dans cet univers le S de SF doit se comprendre comme celui de soap, car les relations entre les personnages viennent jouer un rôle fondamental dans le développement de l'intrigue, devant même le contenu science-fictif. Le premier de cette nouvelle série, jamais chroniqué sur ce blog, ne m'avait pas déplu. Le deuxième, très mauvais moment de cinéma, ne m'avait pour autant pas dégoûté de cet univers puisque j'ai eu le plaisir, un peu plus tard, de regarder deux des films tournés dans les années 1980 avec un certain bonheur. C'est donc avec l'oeil d'un amateur pas très éclairé que je me suis rendu au cinéma pour voir celui-ci. Résumé :  L'Enterprise, au cours de son voyage de cinq ans aux confins de la Fédération, fait une escale sur une station géante.…

Barbarella

Image
Jusqu'à hier soir et la diffusion par une chaîne de télévision du film éponyme, Barbarella c'était pour moi : Le nom d'une héroïne de BD que je n'avais jamais lue. Même à l'époque où j'ai commencé à regarder au-delà de l'Ecoumène défini par le Scrameustache et Yoko Tsuno, Barbarella c'était vieux puisque L'Incal était passé par là depuis pour réinventer la BD space-opera pour adultes.Un mot dans une strophe d'une chanson de Gainsbourg, qui promettait de renvoyer l'héroïne à sa science-fiction.Une parodie géniale de Gotlib, en forme de mashup entre Alice au Pays des Merveilles et Barbarella, où la jeune Barbaralice ne trouve rien de mieux à faire que de suivre un lapin trop pressé pour se retrouver adulte dans un univers un peu étrange où elle finit par être livrée à la "machine à salopes"... Pas intéressé a priori par la BD historique (sex, drugs et rock'n'roll c'était déjà passé de mode dans les années 90, donc a forti…

La Terre bleue de nos Souvenirs

Image
On commence en ce qui me concerne les rattrapages de la short-list pour le Prix des Blogueurs 2016 ! Alastair Reynolds, déjà connu en ces lieux et que j'ai eu le plaisir de rencontrer aux Intergalactiques de Lyon édition 2016, a donc l'honneur du premier de ces deux rattrapages... Résumé : Le XXIIème siècle. Il n'y a plus de guerres, et l'humanité a jugulé le réchauffement climatique. Sur Terre et dans sa banlieue, la connectivité réseau est optimale, ce qui garantit la superposition au monde réel d'une surcouche virtuelle : dans un contexte où l'intelligence artificielle est sous étroit contrôle et où le téléchargement des esprits est devenu possible, le crime n'existe plus et il devient même difficile de mourir d'une façon définitive. C'est pourtant un décès, celui d'Eunice Akinya, qui vient perturber le bel ordonnancement du monde organisé : fondatrice d'une puissante entreprise de transport et d'ingénierie spatiaux, elle laisse der…

La vidéo SF du mois - Août 2016

Image
Pour cette nouvelle édition de ma rubrique mensuelle, j'ai choisi In Sight, un court métrage cyberpunk sous-titré en français. Bon visionnage !