Utopiales 2016 - jour 2


Deuxième jour aux Utopiales de Nantes. Ce jour était marqué par un rendez-vous d'importance : celui de la remise du Prix des blogueurs du Planète-SF ! Étaient rassemblés presque tous les membres du Jury hormis Julien : Cédric, Gromovar, Lhisbei, Lune, Lorhkan, Xapur et moi-même.


Le verdict est désormais public : pour cette édition 2016, le Prix Des Blogueurs a été décerné au roman Les Nefs de Pangée de Christian Chavassieux. En l'absence de l'auteur et de son éditeur, le trophée a été remis à Jérôme Vincent d'ActuSF En tant que représentant des Indés de l'Imaginaire. Pour la première fois depuis sa création, la remise de notre Prix était mentionnée sur l'agenda des Utopiales, et nous disposions d'un espace officiel à l'Agora de Madame Spock ! Belle réussite pour la sixième édition du Prix. Nous avons par ailleurs invité Paolo Bacigalupi, lauréat de l'edition 2012 du Prix à venir prendre possession d'une réplique de son trophée de l'epoque : occasion de revenir sur les premiers temps de notre aventure...


L'après-midi a été fructueux lui aussi. Une table-ronde intitulée La machine est un explorateur solitaire, modérée par Raphaël Granier de Cassagnac, associait Laurent Genefort à trois scientifiques, dont deux spécialistes de l'exploration spatiale (Elisa Cliquet-Moreno et Marc Sauvage) et un autre d'échographie ultra rapide (Mickaël Tanter). Eh oui : on parle bel et bien de méthodes d'exploration médicale ! Tournant autour des "sondes", cette table-ronde a été l'occasion de faire le point sur l'évolution de ces instruments somme toute mal connus du grand public. De Voyager 2 à Curiosity, les sondes n'ont pas la même tête maintenant qu'autrefois - et elles ne sondent pas de la même façon. La sonde n'est plus considérée comme un simple prolongement des sens humains dans un lieu où ils ne peuvent se rendre... De plus en plus, elle sera investie d'une forme d'autonomie dans ses choix d'observation - et même de décision dans le cadre de l'exploration spatiale. Les sondes ont donc de beaux jours devant elles y compris en SF.


Le gros morceau fut, je pense, les deux rendez-vous suivants... Parti à l'interro-surprise de Hervé de la Haye autour des machines dans Ulysse 31 (eh ouais) je découvrais avec intérêt que mon agenda changeait pour des raisons imprévues. Au lieu de me rendre ensuite à la deuxième session des courts-métrages, il me fallait aller nulle part ailleurs qu'à la projection surprise... Puisque le même intervenant allait nous régaler avec une projection de l'épisode-pilote jamais diffusé en français de cette série emblématique des années 1980 ! L'épisode enregistré sur une vieille VHS est endommagé, mais il méritait d'être vu pourtant. La séance de questions qui a suivi a été elle-même fort intéressante. Je me demande d'ailleurs si je ne proposerai pas un jour à l'intervenant le principe d'une interview par mail : merci à Lhisbei de m'avoir soufflé l'idée !


Pour conclure cette journée, il ne me restait plus qu'à faire part de mon butin... de nouveau, j'ai été raisonnable. Les Commutants de Nicolas Alucq m'a été offert par son auteur, et je l'ai accepté après l'avoir prévenu que je ne le chroniquerai sans doute pas tout de suite. Nous verrons bien ! À demain pour la dernière matinée...

Commentaires

Vert a dit…
Ah c'était donc cela la projection surprise, je me suis posé la question justement...
Anudar Bruseis a dit…
Je n'y serais pas allé si je n'avais pas su à l'avance...