La Grande Anthologie de la Science-Fiction : Histoires de...

Exemplaire spécial de la Grande Anthologie,qui était offert avec le numéro 54
de la revue Actuel.
La rangite est cette maladie qui conduit le patient à entreprendre des rangements d'une amplitude peu raisonnable compte-tenu de l'enjeu : gravissime dans sa version chronique, elle est en revanche tout à fait bénigne dans sa version ponctuelle puisque ses conséquences les plus déplaisantes (à savoir une bonne suée liée au déplacement d'objets voire à la construction d'aménagements destinés au rangement) sont réputées passagères. Et donc, et malgré mon aversion pour cette activité : parfois, je range. Ou bien je prévois de ranger. Ce qui, dans certains cas, me conduit à découvrir des choses étonnantes.

La Grande Anthologie de la Science-Fiction est un véritable monument de - et à - nos genres : une collection mythique de livres thématiques rassemblant des textes d'auteurs anglo-saxons de l'âge d'or (plus ou moins). Je l'ai découverte grâce à mon père : un beau jour d'été - j'avais quatorze ans - il m'a proposé de lire Histoires d'Extraterrestres qu'il avait acheté à mon avis dans les années 70. J'aimais à l'époque déjà beaucoup la SF, mais je crois bien que c'est la première fois que j'ai été confronté au format court dans ce contexte-là... Deux ans plus tard environ, je découvrais - toujours dans la bibliothèque paternelle - Histoires de Planètes et ce fut une révélation : s'il y en avait deux dans cette collection, c'est qu'il y en avait d'autres. Et s'il y en avait d'autres, je devais pouvoir les trouver - d'une façon ou d'une autre. Il y avait au début du livre une page qui listait les exemplaires de la collection : à l'époque, je ne le savais pas encore, mais c'était le début d'une aventure qui devait durer plusieurs années - enfin, qui dure toujours pour être plus précis, puisqu'elle n'est pas encore terminée.

L'année suivante, pendant ces deux semaines de repos bien méritées entre les épreuves du baccalauréat et la publication des résultats, j'eus la surprise de découvrir dans l'une des librairies de la ville où j'avais mes habitudes - la Librairie du Lycée ! - quatre petits opuscules dont les titres m'attirèrent aussitôt puisqu'ils reprenaient ceux de la Grande Anthologie... Mais s'ils reprenaient quelques-unes des nouvelles de celle-ci, sous des titres similaires, ils étaient moins complets et j'en fus donc très déçu : l'envie naissait de mettre la main sur la "vraie" anthologie, celle qui était plus vieille que moi... Ce fut un projet que je n'ai toutefois pas commencé à réaliser tout de suite, et qui n'a en fait été initié que peu de temps avant la fin du XXème siècle.

Ma collection s'est formé autour de deux noyaux distincts. C'est à cause de la Grande Anthologie que j'ai commencé à rendre visite à des bouquinistes. J'allais chez l'un d'entre eux une fois par semaine histoire de voir s'il avait déniché quelque chose (je crois que ce n'est jamais arrivé). Chez un autre, j'avais déposé une liste afin qu'il me mette de côté les volumes que je n'avais pas (et j'ai dû en récupérer plusieurs par ce truchement). Quand j'étais en déplacement et que je découvrais une boutique de bouquiniste, je n'omettais jamais d'en explorer le rayon de science-fiction et je fis ainsi de belles découvertes. Mais je pus aussi compter sur l'un de mes libraires - un homme remarquable, qui connaissait très bien ses catalogues y compris en SF, et dont je fus par ailleurs client pour la SF de mes treize à mes vingt-quatre ans... c'est-à-dire au moment de son départ à la retraite ! - qui m'apprit que certains de ces livres pouvaient encore être commandés chez leur éditeur au prix du neuf... et ce fut ainsi que je mis la main sur Histoires Galactiques ainsi qu'Histoires de Mondes étranges !

Quelque part vers le milieu de ma quête, je découvris l'existence de la librairie d'occasion sur Internet - ce fut ainsi qu'à terme je devais mettre la main sur l'édition francophone de Psion par Joan D. Vinge - mais je n'y ai pas eu recours pour compléter ma collection de la Grande Anthologie : peut-être désirais-je terminer le travail avec les moyens dont je disposais à l'époque où je l'avais commencé ? Toujours est-il que vers l'âge de vingt-trois ans, j'ai cru que j'avais accompli ce projet que j'avais formulé sept ans plus tôt : la liste dont je disposais correspondait à la collection qui se trouvait sur mes étagères. Collection que j'avais lue (en grande partie) et à qui j'ai pu désormais laisser prendre la poussière en toute tranquillité, parce que je ne relis pour ainsi dire jamais.

Sauf que.

La liste sur laquelle je m'étais basé depuis quatre ou cinq ans était incomplète, parce qu'elle venait d'un livre publié avant que la série ne soit terminée - c'est le risque, lorsque l'on travaille avec des livres d'occasion - et parce que je n'avais, par excès de confiance peut-être, jamais cherché à recroiser les informations disponibles au sujet de cette anthologie. Chose que j'aurais pu faire depuis pas mal de temps, mais que je n'ai fait en fin de compte que hier soir - lorsqu'à la faveur d'une session de planification de rangement j'ai voulu compter mes exemplaires de l'anthologie, puis ai eu la curiosité de les comparer avec ceux de la page Wikipedia consacrée à celle-ci...

La chose m'est apparue assez agaçante pour que, ce matin, je fasse un recensement plus précis. Ce n'étaient en fait pas six tomes qui me manquaient mais bel et bien huit - j'avais commis l'erreur de compter parmi les tomes des séries consacrées aux auteurs anglophones (celles qui m'intéressent le plus) les deux dont je dispose dans la série consacrée aux auteurs francophones. La quête n'était donc pas terminée : il me fallait donc repartir en chasse... de telle sorte que l'on puisse dire que, de la même façon que l'ami Lorhkan collectionne les Livres d'Or de la SF, Anudar collectionne la Grande Anthologie ! Je décidai toutefois qu'il me fallait parachever mon oeuvre de la même façon que je l'avais entamée puis cru l'avoir terminée...

  • Règle numéro 1 : il n'y aura pas de recours à la librairie d'occasion sur Internet.
  • Règle numéro 2 : les exemplaires manquants seront obtenus auprès d'un librairie ou d'un bouquiniste, soit chez le fournisseur habituel (coucou Markus de la Librairie Temps-Livres !) soit chez un vendeur croisé à l'occasion.
  • Règle numéro 3 : il n'y a pas de limite de temps à la quête.
  • Règle numéro 4 : l'acquisition des exemplaires de la série consacrée aux auteurs francophones est possible mais pas comptabilisée...
Les jeux sont faits : vingt-quatre ans après le début des opérations, il est temps de déclencher la phase finale !

Commentaires

C'est la même chose pour moi avec les Opta des collections Club du livre policier, Club du livre d'anticipation et Aventures Fantastiques, j'en ai déjà un "certain nombre" : 110 volumes sur les 208 de ces collections... Et si je ne m'impose aucune règle il s'avère qu'en pratique j'augmente ma collection de la même manière que toi !
Anudar Bruseis a dit…
C'est amusant, j'ai l'impression que nous sommes plusieurs à partager le même type de marotte...

Par contre, 208 volumes c'est impressionnant ! La "Grande Anthologie de la SF" ce n'est "que" 36 volumes (sans compter la série francophone)... Bon courage pour rassembler tout ça en bouquinerie. Tu as commencé ta collection il y a longtemps ?
Eumène de Cardie a dit…
Oui il y a de la lecture...
En fait mes 5 premiers volumes sont les survivants de la grosse dizaine que mon père possédait, mais il m'a tout donné il y a déjà une petite vingtaine d'années car j'étais le seul de la famille à avoir une vraie bibliothèque. Mais ce n'est qu'après mon déménagement vers mon "chez moi" il y a 8 ans que j'ai commencé à les rechercher vraiment. La collection a aussi bénéficié il y a quelques mois d'un coup d'accélérateur grace à un ami qui mettait en vente les volumes qu'il avait thésaurisé dans le cadre d'un projet jamais réalisé d'ouverture de librairie... J'ai ainsi pu faire main basse sur une cinquantaine de volumes à un prix d'ami, ce qui n'est pas plus mal quand on voit les prix que certains volumes peuvent atteindre.
Baroona a dit…
Qui d'Anudar ou de Lorhkan terminera sa collection en premier ? Vous le saurez en suivant les prochains épisodes de "À la recherche du tome manquant" !
Bonne chance à toi ! =)
Lorhkan a dit…
On est tous atteint d'une collectionite plus ou moins cachée ! ;)

J'avais réfléchi à commencer cette collection de "La grande anthologie de la SF", mais devant l'ampleur de la tâche, j'ai reculé... Mais qui sait ? D'autant que j'arrive au bout de celle des "Livres d'Or de la SF", ainsi que "Les meilleurs récits de...", donc il ne faut jamais dire jamais... ;)

Par contre, personnellement, je ne m'impose aucune règle, c'est déjà pas forcément simple alors si je me mets en plus des bâtons dans les roues !... :D Bravo pour ton abnégation en tout cas. ;)
Vert a dit…
Bonne chasse !
J'avoue que si j'avais un peu plus de d'espace chez moi, je me relancerai avec plaisir dans ce genre d'aventure (ah le plaisir de fouiller les moindres recoins des librairies d'occasion pour dénicher LE tome manquant) mais je suis obligée de me tenir à carreau en ce moment et d'acheter juste un livre d'or de temps en temps comme ça.
Anudar Bruseis a dit…
@Eumene : les parents et les amis sont en effet d’excellents pourvoyeurs !

@Baroona : pas de compétition à mes yeux ! C’est de la pure collectionnite :)

@Lorhkan : je ne sais pas si je me lancerai dans un autre challenge une fois celui-ci terminé... le problème irrésoluble reste encore et toujours celui de la place !

@Vert : merci. Pour la place, comme dit à Lorhkan, c’est une contrainte complexe...
marguerite lael a dit…
Alors là c'est terrible, tu me donne envie de collectionner aussi toutes les "histoire de" mdr Je dois en avoir trois ou quatres dans ma PAL, encore jamais lus mais j'aime les regroupements thématiques comme ça. Je possède aussi "univers 1881", je ne sais pas s'il s'agit de la même collection.

en tout cas bonne chance pour ta quête et respect pour les conditions imposées !
Anudar Bruseis a dit…
Les spécialistes me corrigeront, mais si mes souvenirs sont bons les "Univers" c'était chez "J'ai Lu" alors que la "Grande Anthologie" c'était chez "Le Livre de Poche" donc pas la même collection.

Et donc, lis-les si tu les as en PàL, c'est rapide à lire et le plus souvent très bon. Tu as lesquels ?
marguerite lael a dit…
ah oui tu as raison ! J'ai planète, galactique et demain. Déjà jvais finir la patrouille du temps d'anderson que je lis ^^