Bifrost numéro 58

Je me suis enfin lancé dans la célèbre revue Bifrost. Et je me dois d'en informer ceux qui l'ignorent : ça déchire...

Au menu de ce cinquante-huitième numéro, que trouve-t-on ?
  • Trois nouvelles tout d'abord : Trois hourras pour Lady Evangeline de Jean-Claude Dunyach, Miroirs mutilés de Claude Ecken et Rempart de Laurent Genefort. J'ai eu beaucoup de plaisir à les lire. En fait, je ne les ai pour ainsi dire pas lâchées avant d'en être venu à bout, allant jusqu'à veiller jusqu'à une heure pas des plus raisonnables pour un Lundi matin afin de terminer Trois hourras... qui est une excellente nouvelle : concise, efficace et fascinante. Rempart de Laurent Genefort est à la fois drôle et grave dans le thème choisi, une forme d'invasion extraterrestre inédite. Miroirs... est celle qui m'a le moins plu, sans doute parce que son thème (l'incursion dans notre vie quotidienne de l'intelligence artificielle par l'intermédiaire de la robotique) n'est pas celui qui m'attire le plus en SF ; il n'empêche que je reconnais sans problème qu'il s'agit d'un joli morceau. En d'autres termes, pas de déchet pour ce qui est donné à lire dans ce numéro... Juste une petite question : la nouvelle d'Ecken annoncée en couverture n'est pas celle que l'on trouve à l'intérieur, est-ce voulu ?
  • Toute une longue série de critiques viennent ensuite. J'avoue ne pas avoir bien saisi la raison d'être des différentes rubriques mais ce n'est pas grave. J'ai parcouru cette partie assez vite. En la matière, j'ai l'habitude (avec Analog) de ne pas trop fouiller ces rubriques...
  • Le gros morceau est bien entendu la longue interview de Laurent Genefort. Le créateur d'Omale est l'un des grands noms de la SF française. Pour moi qui ai toujours cru au rôle fondamental des "années de formation" dans la construction de l'adulte (et ce n'est sans doute pas pour rien, à ce titre, que j'aie à terme le choix de l'enseignement), j'ai été très heureux de lire ce qui est présenté un peu comme une chronique où les événements de la vie de l'auteur sont mis en relation avec ceux de la vie de son oeuvre... La modestie de Laurent Genefort n'est pas fausse et montre que l'on peut être un auteur prolifique sans pourtant avoir la grosse tête. Ce qui n'est pas le cas (au hasard...) d'un KJA. Par exemple.
  • Dans la tradition d'Analog, dont le sous-titre est Science-Fiction and Fact, l'une des dernières rubriques est un article de spéculation scientifique. Revenant sur le phénomène Avatar de James Cameron, l'auteur de l'article se penche sur les données à notre disposition quant à l'arrière-plan scientifique du film. Tout passe à sa moulinette : depuis la planétologie de Pandora jusqu'à l'ingénierie ayant présidé à la construction d'un vaisseau spatial permettant d'atteindre la planète des Na'avis. En fait, il n'y manquerait presque rien d'autre qu'une réflexion sur les implications évolutives de l'apparence anthropomorphe des Na'avis... Et me ramène à mon propre article sur la question, ici-même. J'ai beaucoup aimé cet article, parti d'une bonne idée, rempli de réflexions très sensées, se finissant sur un tableau récapitulatif rappelant que Pandora n'est peut-être pas si loin... Eh oui, les rêves de la SF sont presque toujours à notre portée :).
  • Et j'en oublie...
Pour moi, il est clair que Bifrost est une excellente revue, et je m'en veux de ne pas y avoir prêté attention plus tôt (alors que cela fait des années que je la vois sur les rayonnages...). J'ai juste une question à la n00b : j'ai cru comprendre que c'était une revue trimestrielle, c'est bien le cas ? Si vous avez la réponse, merci de m'en faire profiter par un commentaire ici !

En conclusion, j'y reviendrai. Cela m'a même donné envie de présenter Analog. Chose que je ferai lorsque j'aurai lu le numéro d'Avril.

Share/BookmarkWikio Voter !

Commentaires

Guillaume44 a dit…
Merci pour le lien, en effet c'est bien trimestriel !
Anudar a dit…
C'est un peu étonnant. Si j'ai bien calculé, l'abonnement coûte alors plus cher que de l'acheter au numéro... En théorie ça devrait plutôt être le contraire non ?