Articles

Affichage des articles du 2021

La Grande Bibliothèque pose nue - 2021

Image
Étagère principale, après réorganisation. Il n'aura échappé à personne ici que cette année 2021 aura été très (trop) tranquille sur le blog. Même si en termes de blogging on n'est jamais obligé de donner des raisons, il me paraît pertinent d'en dire ici un peu plus. Au mois d'avril dernier, j'ai été confronté à un accident de santé sérieux ayant impliqué plusieurs semaines d'arrêt maladie et de longs mois de convalescence. La chose s'étant produite au terme d'une période éreintante à tous points de vue, professionnel comme personnel, outre une fatigabilité physique accrue j'en ai retiré une aggravation de certaines difficultés de concentration auxquelles je suis confronté depuis pas mal d'années. La lecture d’œuvres nouvelles en a souffert : j'ai éprouvé en effet le besoin de relire, ou de lire des textes courts ou des œuvres graphiques, plutôt que de m'investir dans la lecture de romans. Ce que j'ai lu n'a pas été chroniqué ici,

Les aventures du pilote Pirx

Image
Stanislas Lem n'est pas que l'auteur de Solaris : le présent recueil de nouvelles, inédit en français, contient des textes écrits dans les années 60. En raison de la nature de ce volume, il m'apparaît difficile d'en produire un résumé détaillé. Pirx est le personnage principal - que je n'ose dire "héros", pour des raisons qui seront bientôt clarifiées - de ces nouvelles. Comme le titre du recueil l'indique, il est pilote... mais ce qu'il est avant tout, c'est cosmonaute - soit donc, un voyageur du cosmos. Le lien chronologique entre les différents textes peut sembler difficile à établir : si le premier nous le montre assez jeune au cours de sa formation de cadet, les autres donnent à voir un Pirx plus âgé - mais son âge semble osciller entre la trentaine et la cinquantaine, et il n'est pas certain que quelques-uns des textes plus tardifs ne le rajeunissent pas. Pirx n'est pas un cadet très studieux, il n'est pas non plus un pilote

La vidéo SF du mois - Décembre 2021

Image
La figure du robot est parfois inquiétante : la machine, douée d'une intelligence rudimentaire ou très avancée, peut vouloir se retourner contre son créateur - ou bien au contraire poursuivre son travail malgré la disparition de celui-ci, incapable de revoir sa propre programmation... Robert est le robot éponyme de ce court-métrage, où la poésie semble parfois tout près d'éclore en cauchemar : le propre d'un bon domestique est de faire le travail sans déranger la vie de ses maîtres... et c'est en réalité ce que Robert fait très bien, avec application. La machine éprouve-t-elle de l'affection pour ses propriétaires ? Quelques moments de sa journée de travail semblent bel et bien le suggérer... Il eut été facile, trop facile, de changer ce jour ordinaire en aberration nihiliste : le tour de force n'est-il pas d'avoir bel et bien résisté à cette impulsion ?

La vidéo SF du mois - Novembre 2021

Image
Pour cette édition de ma rubrique mensuelle, j'ai choisi une histoire de zombie, parce que pourquoi pas ? Voici donc Terrarial !

L'automate de Nuremberg

Image
    Il y a un an, je lisais  L'automate de Nuremberg  de  Thomas Day  pour le compte de la revue  Bifrost . Il est donc temps d'en republier la chronique sur mon blog... Résumé :  Melchior Hauser est un automate joueur d’échecs. Bien que construit à Nuremberg, il se trouve à la cour du Tsar quand la Russie pose les armes devant Bonaparte… Doué de conscience et d’une capacité limitée à envisager le monde et à interagir avec l’être humain, Melchior saisit alors l’occasion de revenir auprès de son créateur et d’obtenir de lui les améliorations dont il a besoin. Ce qu’il ne sait pas, c’est que ses deux frères – Kaspar l’enfant ramené à la vie par le fluide électrique, et Balthazar le pur esprit en bouteille – sont aussi en train de tracer leurs destins, au moment même où le monde est en train de changer...   Le début du XIXème siècle est une époque troublée en Europe : dans les décombres de l’épopée napoléonienne, alors que la révolution industrielle commence à donner ses premiers

Alix Senator tome 12 : Le Disque d'Osiris

Image
Alix Senator n'a pas encore dix ans, mais le rythme de ses parutions ne ralentit pas : le présent album est rien de moins que le douzième ! Résumé :   Enak, toujours pétri de chagrin suite à la mort de son fils Khephren, est pris dans une embuscade au sortir d'un temple égyptien. Les prêtres le convainquent de faire venir Alix au plus vite : ils ont pour eux une mission périlleuse et leur offrent en échange le pardon de leurs crimes et la possibilité d'une guérison pour la maladie d'Enak... Voici les deux amis partis à contre-courant du flux du Nil : pour les prêtres d'Abydos et de Philaé qui les ont missionnés, il s'agit de dénicher les ossements géants du dieu Osiris afin de renforcer le succès du culte immémorial que les Egyptiens lui livrent. Mais pour Alix et Enak, cette aventure est le prologue d'une autre bien plus extraordinaire encore : il paraît qu'aux sources du Nil se trouve une porte vers la mythique Atlantide... Là où, peut-être, existe le

La Belgariade - Intégrale volume 2

Image
Il y a deux mois et demi je parlais du premier volume d'intégrale de La Belgariade , cycle de fantasy de David Eddings . J'en concluais que ce cycle, malgré ses fortes similitudes avec le Legendarium de Tolkien , parvenait à trouver son intérêt propre et à captiver son lecteur - même si mon appréciation personnelle de ce texte, et la trace rémanente qu'il devait laisser dans mon esprit, auraient été meilleures si je l'avais lu à l'adolescence. Le cycle se conclut dans ce deuxième volume d'intégrale, que j'ai lu à nouveau par étapes mais cette fois-ci entrecoupées par la reprise du travail dans un contexte encore un peu particulier... Résumé :   Belgarath et sa petite troupe ont réussi à voler l'Orbe d'Aldur aux adorateurs de Torak ! Il s'agit à présent de sortir de Cthol Murgos au nez et à la barbe des troupes furieuses du roi Taur Urgas : l'évasion ne sera pas simplifiée par le fait que le sorcier Belgarath a souffert de son duel de magie

La vidéo SF du mois - Octobre 2021

Image
Pour cette édition de ma rubrique mensuelle, j'ai choisi 2 Bullet Solution , un court-métrage aux accents dystopiques ! Contexte :   A l'intérieur d'un hangar, trois individus se réveillent : à côté de chacun d'eux se trouve un revolver déchargé. Une voix désincarnée leur informe qu'un gaz mortel va bientôt remplir la salle où ils se trouvent et leur fournit deux balles en guise de solution au problème qui se pose à eux...

Famille et Cie

Image
Il y a quelques années je parlais d' Un Secret de Famille , deuxième volet de la série Les Princes-Marchands de Charles Stross . Trouvé chez un bouquiniste, le présent titre en est la suite. Résumé :   Miriam - ou plutôt Helge - est sous surveillance du Clan : elle a ouvert un nouveau monde, ce qui promet de nouvelles richesses et aussi de nouveaux dangers... mais surtout, elle ne s'intègre pas bien à la société archaïque du Gruinmarkt. Pour les grands-mères du Clan qui tirent les ficelles des mariages et des appariements, elle représente un parti intéressant mais peu fiable compte-tenu de sa volonté d'indépendance. Aux Etats-Unis, dans le monde où Miriam a grandi, une agence gouvernementale qui travaille avec un transfuge du Clan réalise l'ampleur de la menace que font peser ces passeurs de drogue et de biens à travers les mondes parallèles... La volonté d'indépendance de Miriam ne risque-t-elle pas d'avoir des conséquences désastreuses, pour elle comme pour s

Anthologie des Utopiales 2020

Image
Les Utopiales édition 2020 n'ont pu se tenir, pour les raisons que l'on connait par ailleurs. Le festival a néanmoins proposé la version correspondante de sa fameuse Anthologie . Le thème de l' Anthologie des Utopiales 2020 était Traces . A partir de ce terme, un rapport varié a été rendu par les auteurs invités : Préface d'Ariel Kyrou. Le mot du pôle ludique des Utopiales d'Adélaïde Legrand. Un genre de traces par Caroline de Benedetti : un texte évoquant un genre connexe aux nôtres, celui du polar . Une forme de démence de Lionel Davoust . La piste des oiseaux de Morgan of Glencoe . Le premier chapeau de Thomas C. Durand . The agony in the ecstasy de Sara Doke . La mémoire de l'univers de Nicolas Martin . Sommes-nous pieuvres ou vampires ? de Ïan Larue . T.H.R.A.C.E.S. de Christophe Dougnac . Te retrouver de Joëlle Wintrebert . Les cinq marques de Baptiste Beaulieu . La présence de Claude Ecken . Quel genre de rapport nous est offert par cette A

Après l'Incal tome 3 - Gorgo-le-sale

Image
L' Incaliverse  de Jodorowsky a connu, au fil des ans, de nombreuses itérations et variations dont j'ai un peu parlé par ici. La série principale ( L'Incal ) est à mon sens un indispensable au statut mythique, les spins-off autour des Méta-barons ne le sont pas, et celui des Technopères  ne l'est qu'en partie. J'ai eu l'occasion de parler il y a quelques années de Final Incal , un projet cherchant à conclure une série entamée par les compères Jodo & Moebius mais jamais terminée : le tome 2 dessiné par Ladrönn cherchait à prolonger le reboot amorcé par Après l'Incal . Cette publication à l'histoire compliquée a pris fin il y a quelques années, grâce à un tome 3 toujours signé Ladrönn et intitulé Gorgo-le-sale ; sans doute afin de ne pas perturber les lecteurs ayant commencé la série par l'album signé Moebius, les publications de l'ensemble se font sous les deux étiquettes et l'on peut ainsi trouver en librairie aussi bien la tril

La Présence

Image
La neuvième nouvelle de l' Anthologie des Utopiales 2020 est signée Claude Ecken . Résumé :   Dwight était pilote à l'US Air Force. A présent retraité, il vit seul dans une maison isolée en Provence, et garde un contact parfois distant avec les enfants qu'il a eus tout au long de sa vie faite de séparations et de déménagements. Une chose est restée constante pourtant au fil des ans : l'irruption d'une présence inquiétante, se manifestant la nuit, revenant toujours quelques temps après un déménagement - une présence liée à une étrange rencontre faite en plein ciel, au cours d'une mission en Irak... Il devient vite clair que la présence paranormale dans ce texte est liée à une manifestation extraterrestre . La rencontre avec un OVNI, plusieurs décennies avant le début de l'histoire, a entraîné le crash de l'avion de Dwight et de l'engin d'origine inconnue - et le pilote de ce dernier a réussi à s'échapper. D'une certaine façon, le personn

Dune (film 2021)

Image
Cette fois-ci, nous y sommes. Après une longue attente (prolongée de surcroît par une pandémie à coronavirus, rien de moins) le Dune  de Denis Villeneuve  a fait son apparition dans le paysage... et le moment est venu pour les amateurs de prendre enfin pied sur Arrakis pour la première fois depuis la minisérie . Le spectacle fut préparé par un buzz orchestré avec un soin maniaque et l'avalanche de superlatifs de l'équipe ainsi que des bienheureux conviés à des avant- avant-premières était de nature à m'inquiéter : je suis très peu réceptif aux engouements et s'il s'était agi de toute autre oeuvre, j'aurais été au mieux très méfiant voire même tout à fait réticent. On parlait toutefois de Dune , et j'attendais cet événement non pas depuis 2016 mais depuis bien plus longtemps - 1996 en fait, avec ma découverte du film de David Lynch. Pour parler de Dune comme il va me falloir le faire à présent, une projection ne pouvait suffire : j'y suis donc allé deux

Les Cinq Marques

Image
La huitième nouvelle de l' Anthologie des Utopiales 2020 est signée Baptiste Beaulieu . Résumé :   Un médecin urgentiste reçoit une patiente dont les propos sembleraient aberrants à n'importe qui : pour elle, la mort est un complot et les cadavres ne sont en réalité que des poupées que l'on utilise pour mieux escamoter les personnes réputées mortes ! Mais le médecin est dépressif, et voici que le discours de sa patiente se met à l'impressionner... La pensée complotiste est un récit d' horreur  : la réalité à laquelle nos sens ont accès est contrefaite, il existe une autorité responsable de cette contrefaction, et les contrefacteurs ont des buts ignobles. Elle s'applique à l'individu - c'est le cas ici - comme à des groupes étendus (comme le montre un exemple aussi récent qu'impressionnant ). Elle peut se changer en véritable système de pensée : elle se met à résister à la critique, à l'expliquer puis même à l'absorber en se renforçant au pas

Te retrouver

Image
La huitième nouvelle de l' Anthologie des Utopiales 2020 est signée Joëlle Wintrebert . Résumé :   Eleni vit avec son mari Ianis, atteint d'une forme de démence sénile qui devient dangereuse... en effet, il ne reconnaît plus la femme de sa vie et la blesse quand il la prend pour une intruse. La solution serait-elle de lui fournir un androïde de compagnie à l'image d'Eleni quand elle était jeune ? La démence sénile est un calvaire pour le patient qui en est atteint - lequel se rend compte que quelque chose ne va pas et en souffre, sans pouvoir mettre les mots sur son mal - comme pour son entourage. La technologie est l'une des principales réponses de l'être humain aux problèmes quand ils sont épineux : une machine peut accomplir les tâches les plus douloureuses, sans se plaindre, et certaines d'entre elles peuvent même faire l'illusion de l'humanité. Il s'agit ici de rendre au malade la femme qu'il aime, telle qu'il s'en souvient... e

T.H.R.A.C.E.S.

Image
La septième nouvelle de l' Anthologie des Utopiales 2020 est signée Christophe Dougnac . Résumé :   Rémi est Traceur de Rêves : son métier difficile consiste à repérer les cauchemars dans le sommeil des dormeurs, et à y mettre fin - car les mauvais rêves, en désorganisant la psyché de l'individu, occasionnent des risques sociaux. Il vit avec la mémoire d'un drame personnel, celui d'un sauvetage manqué, puisque son père Lucien - accidenté en mission - est désormais plongé dans un coma sans doute irréversible... Les "Traceurs de Rêves" : eh bien, en voilà une belle idée SF ! Le rêve est un matériau que la SF exploite peu volontiers : souvent, il s'agit de contrôler le rêve ou à la rigueur d'en extraire des informations... Ici, l'auteur imagine que le rêve peut avoir une incidence sur le réel et sa régulation devient alors un enjeu de société, puisque le cauchemar est considéré comme un facteur de risques sociaux. Qui dit enjeu dit service, lequel es

Sommes-nous pieuvres ou vampires ?

Image
La sixième nouvelle de l' Anthologie des Utopiales 2020 est signée Ïan Larue . Résumé :   2158. José (I) est danseur travesti, et bourreau des cœurs à ses heures. La belle Dune, qu'il a plaquée sans aucun scrupule, continue à l'inonder de messages auxquels il ne répond pas. C'est que José, premier du nom, est en réalité une pieuvre humanoïde venue d'ailleurs - et que le bonheur lui fait perdre sa forme, au risque de révéler ses tentacules... Les céphalopodes ont une intelligence remarquable : certains apprennent à ouvrir des bocaux, d'autres montrent de la curiosité à l'égard de l'être humain... il y en a même qui transitent d'un aquarium à l'autre dans les parcs aquatiques, au nez et à la barbe de leurs gardiens ! L'intelligence des céphalopodes est reconnue jusque dans les programmes scolaires : sont autorisées explicitement les « dissections des animaux morts », dans toutes les classes jusqu’au baccalauréat, uniquement : sur des invertébr

La Mémoire de l'Univers

Image
La cinquième nouvelle de l' Anthologie des Utopiales 2020 est signée Nicolas Martin . Résumé :   Le narrateur est un jeune physicien de talent, qui a l'habitude de "doper" ses capacités avec des substances de synthèse... Lui et son amant Felipe, lui-même chercheur, se voient proposer par Tomàs - un neurobiologiste - une drogue tout à fait nouvelle. Au fil des essais et de l'amélioration du produit, l'équipe va s'approcher peu à peu de la formule parfaite - celle qui autorise la fusion des consciences et permet d'approcher la mémoire de l'Univers... Dans le Dune de Frank Herbert , l'Epice dite aussi Mélange est réputée prolonger la vie mais aussi étendre le champ de conscience. A ce titre, elle est à la base du pouvoir de Paul Atréides - lequel devient capable au fil du roman d'appliquer le calcul des probabilités aux intrigues humaines et donc, de déterminer les futurs possibles de l'espèce. Le voyage proposé ici par Nicolas Martin se

The Agony in the Ecstasy

Image
La quatrième nouvelle de l' Anthologie des Utopiales 2020 est signée Sara Doke . Résumé :   Elle erre dans Bruxelles où elle a faim : une faim de musique et de sons, que l'on ne peut assouvir qu'en concert ou auprès d'êtres semblables à elle... Trouvera-t-elle ce qu'elle recherche ? Ou bien... quelqu'un va-t-il trouver sa trace musicale à temps ? Voici un texte énigmatique, où l'on comprend que dans la jungle urbaine peuvent émerger des entités peut-être pas tout à fait humaines. La musique éveille en eux des sensations, des sentiments et même plus encore : une forme de vie plus palpable, plus réelle sans doute que la nôtre. Peut-être les appelait-on "sorciers" autrefois - et peut-être leur différence était-elle la raison de leur persécution ? Mais pour Sara Doke, ce qui compte avant tout c'est l'ouragan de sensations que la musique éveille : derrière le plaisir sublime et presque douloureux qui accompagne la sensation sonore, se trouve la

Le Premier Chapeau

Image
La troisième nouvelle de l' Anthologie des Utopiales 2020 est signée Thomas C. Durand. Résumé :   Les Troyaumes forment une civilisation où le chapeau est, au-delà d'un accessoire de mode, un indicateur du rang social et un objet de fascination - si bien qu'il est tout à fait légitime d'envoyer Torbel d'Oltanche, un jeune journaliste, faire un grand reportage sur le chantier de fouilles d'un chapelier qui prétend avoir découvert rien de moins que... le premier chapeau. Ce que d'Oltanche va découvrir sur place va révolutionner non la chapellerie, mais bel et bien sa carrière et peut-être même le monde ! L'archéologie ne se limite pas à nettoyer des ossements à la brosse à dents : de plus en plus, on fouille le dépotoir des communautés humaines du passé car il est possible d'y trouver des informations du plus haut intérêt ! Au-delà des triviaux déchets alimentaires qui témoignent du régime des habitants de l'endroit, la présence ou la présence de

La Piste des oiseaux

Image
La seconde nouvelle de l' Anthologie des Utopiales 2020 est signée Morgan of Glencoe. Résumé :   Les Wings : une bande d'enfants et d'adolescents de rencontre, dirigés par Crow. Dans leur monde en ruines, la survie n'est pas facile - mais les Wings savent lire, grâce à Crow et à ses livres si précieux. Sparrow n'est ni la plus jeune ni la plus âgée : si elle sait à quel point la vie est dure, il lui reste encore à comprendre le vrai sens de l'enseignement de Crow... L'opposition entre nomades et sédentaires est vieille comme l'invention de l'agriculture. Le nomade est libre et vit "du pays", vendant ses compétences au fil de ses pérégrinations ; le sédentaire est attaché à une terre et se méfie du nomade, qu'il suspecte d'être voleur ou de cacher des secrets. Les Wings, en nomades post-apocalyptiques , dissimulent en effet un secret : celui de la lecture, devenue taboue et sous le contrôle d'une caste cruelle, celle des Bibliot

Une forme de démence

Image
J'ai jusqu'ici peu lu Lionel Davoust : un roman court et une nouvelle, d'ailleurs parue dans une précédente Anthologie des Utopiales , constituent mes seules incursions dans son imaginaire. Résumé :   Príor Hallmarsson est un écrivain islandais dont l'oeuvre, étalée sur un demi-siècle, a révolutionné la fantasy... et voici que cet universitaire monomaniaque, à l'approche de la retraite, veut faire numériser les notes qui décrivent son univers d'Alterna. Edda, étudiante en sciences de l'information, va s'atteler à cette tâche qui s'annonce d'autant plus immense que le vieil écrivain hésite souvent : lequel de ces précieux documents est le bon et doit faire foi ? Cette indécision ne vient-elle que de la complexité de son oeuvre... ou a-t-elle d'autres causes ? Le Seigneur des Anneaux n'est pas sorti tout armé de l'esprit fertile de J.R.R. Tolkien  : il est la résultante d'un travail entamé trente ans plus tôt, et qui serait appelé

La vidéo SF du mois - Septembre 2021

Image
Pour cette édition de ma rubrique mensuelle, j'ai choisi Transgression : un court-métrage proposant un intéressant paradoxe temporel...

Convention Nationale de SF à Valbonne - Le compte-rendu

Image
Hier 22 août 2021 se terminait la quarante-huitième Convention nationale de science-fiction . Comme les années précédentes (hormis 2020) depuis 2017 , j'en étais. L'accueil de la Convention. Sur le front des acquisitions, je me suis montré assez raisonnable. Fictions : Excession de Iain M. Banks , Les Atlantes de Georges Bordonove, Mécanique en apesanteur de Bénédicte Coudière. Citons aussi Sale temps pour les poubelles de Guillaume Suzanne (offert par l'organisation de la Convention) et bien sûr la sélection de nouvelles du Prix Rosny Aîné 2021. Non-fictions ou inclassable : La revue du droit insolite (voir ci-dessous) et Le livre de l'inexplicable signé entre autres par l'inénarrable Jacques Bergier. Sur le front des événements, j'ai été d'une assiduité raisonnable. Le 19/08, jour d'ouverture, je pris le temps de découvrir les expositions en matinée, avant d'aller en fin de journée assister à la conférence de Roland Lehoucq Antimatière, entr