Exoplanète

Chez les auteurs, il y a ceux que tout le monde connaît. Ceux dont on parle trop. Ceux qui sont trop peu méconnus. Et ceux qui sont méconnus tout court... Et parmi ceux-là, il y en a pour qui c'est un peu à tort. Martial Caroff est géologue à l'Université de Brest, spécialiste des roches magmatiques (mais pourquoi n'est-il donc pas plutôt à l'Université de Clermont-Ferrand alors ?). C'est aussi un écrivain qui, dans sa carrière, vient d'aborder la SF à travers une trilogie dont Exoplanète est le premier roman.

Résumé :
En Janvier 2030, une nouvelle étoile (Alpha-2) apparaît dans la constellation d'Orion. Si le lien est fait avec la fameuse supernova du Crabe (repérée au XIème siècle par les astronomes chinois), on se rend compte assez vite qu'Alpha-2 présente d'étranges caractéristiques... Pour l'équipe de l'observatoire de Meudon, il n'y a qu'une seule possibilité : Alpha-2 n'est pas une vraie étoile, mais plutôt un "phare" construit par une civilisation extraterrestre. L'hypothèse est confirmée soudain lorsqu'Alpha-2 s'éteint puis se rallume... Quel message cherchent à faire passer les êtres qui ont réussi le prodige de construire cette étoile artificielle ? Et cet événement si troublant, n'aurait-il pas déjà eu lieu dans le passé de l'Humanité ?

Point d'invasion extraterrestre imminente dans ce roman. C'est de la SF positiviste comme on en lit très peu de nos jours. Si le contexte futur esquissé par l'auteur n'est pas toujours très reluisant, dans l'ensemble, c'est un futur qui reste compréhensible tout en n'étant pas trop anxiogène. La critique sociale semble intéresser assez peu Martial Caroff et c'est un peu dommage. Au lieu de cela, les personnages évoluent un peu en vase clos dans leur univers d'intellectuels : astronomes, historiens, archéologues et libraires... Leurs capacités combinées leur permettront de résoudre une énigme millénaire mais ignorée de tous. C'est en quelque sorte une histoire où tout se passe bien et tout se finit bien, servie par une écriture sûre mais encore assez naïve, avec ses personnages qui "parlent tous de la même voix".

En demi-teinte, alors ? Pas du tout. On ne s'ennuie pas un instant, et c'en est d'ailleurs presque surprenant compte-tenu de ce qui se passe dans cette histoire. On se rend compte en fait que l'auteur parvient à raconter une histoire sans véritable enjeu mais qui égrène pourtant les hypothèses et les rebondissements avec une efficacité redoutable. Il n'y a pas d'énigme au départ ? Qu'à cela ne tienne, on va en construire une, et la résoudre dans la foulée. On sent ici que c'est une histoire construite par un homme de science. Et cela ne manque pas d'être réjouissant, malgré les quelques défauts énoncés plus haut. C'est de la hard-science et cela fait penser à certains passages de la quadrilogie 2001 d'Arthur C. Clarke. Je suis presque prêt à parier que Martial Caroff a lu, et apprécié, le chapitre dans 2010, Odyssée 2 où Dave Bowman explore l'océan sous-glaciaire de la lune Europe.

Le deuxième volet de la trilogie, Antarctique, est d'ores et déjà disponible. Au vu du premier, je lui donnerai sa chance, histoire de voir si cet auteur parvient à me bluffer une deuxième fois. Nous verrons bien si cela vaut la peine que j'aille jusqu'au troisième tome, lorsqu'il sera publié. Bonne continuation... et bonne évolution.

Lire aussi l'avis de XL.
Share/Bookmarkhttp://www.wikio.fr Voter !

Commentaires

El Jc a dit…
Merci pour cette présentation d'un ouvrage dont je n'ai entendu parlé nul part ailleurs. Ta présentation donne envie. Je pense lui donner sa chance également
M. Caroff a dit…
Euh non, j'ai jamais lu Clarke. Mais j'y penserai. En fait, je n'ai aucune culture SF, c'est pour ça que mon bouquin est hors cadre... Eh! Y a pas qu'à Clermont qu'on fait de la magmato! Y a un gros labo des Sciences de la Terre à Brest, qui lui aussi mériterait d'être mieux connu! Naïfs les dialogues? Disons que mes personnages sont tous +/- du même milieu. C'est vrai qu'ils vivent dans une bulle et ont donc un peu la même façon de considérer le monde. La critique sociale, c'est effectivement pas mon problème. Je laisse ça à d'autres. Quoique mon monde - surtout l'extraterrestre - n'est finalement pas si rose que ça. A lire entre les lignes... Merci pour ton commentaire! MC
Anudar a dit…
Eh bien, félicitations : tu es le premier auteur qui vienne commenter l'une de mes critiques sur mon blog ! Qu'est-ce que tu gagnes ? Toute ma considération. C'est pas beaucoup ? C'est déjà pas mal ;) !

Alors, je révise un peu mon avis : pour un bouquin "hors-cadre", c'est une belle réussite !

Au plaisir de te revoir par ici, et bonne magmato...
stephane a dit…
Le passage que tu cites de Clarke m'a laissé un très grand souvenir. Ta critique me donne envie de lire l'ouvrage de Caroff qui d'ailleurs à laissé un message ! Bravo !
Anudar a dit…
Eh bien, je te souhaite bonne lecture, et pour le début du voyage, direction Ganymède ;)...
Guillaume44 a dit…
@ Anudar : c'est publié chez quel éditeur ?
Anudar a dit…
C'est chez "Terre de Brume", un éditeur de Bretagne devant le stand duquel je me suis arrêté au Salon du Livre, à cause des livres de Caroff au passage :). Pourquoi ça ?
XL a dit…
bonsoir
comme je ne sais pas quand mon billet sera fait, juste pour te dire que je viens de finir le roman et que j'ai beaucoup apprécié, merci pour la découverte et je lirai la suite (je ne savais pas mais il y a matière certaine...)
ensuite je me suis aperçue que c'est le deuxième ouvrage de la collection Terres de Brume que je possède et les deux sont dédicacés : j'ai également Sunny Park de Bernard Berrou
Anudar a dit…
Bonsoir XL, content que le livre t'ait plu ! Quand tu publieras ton billet, n'hésite pas à le signaler ici, je ferai un lien. N'hésite pas aussi à le signaler à l'auteur, je pense que ça lui fera plaisir.

Et oui, bien entendu il y a une suite, "Antarctique", et même une autre qui est en cours d'écriture...
XL a dit…
... certes mais tu oublies que tu m'as servi d'intermédiaire avec l'auteur.