Les Visages de Mars

Voici ma chronique d'une nouvelle d'un auteur que je ne connais pas du tout. Il s'agit d'une nouvelle martienne, disponible en dehors d'un recueil grâce à la publication numérique. En tant que planet-opera, elle se qualifie donc pour le Summer Star Wars Episode V du RSFBlog, mais aussi pour le Défi Martien du Traqueur Stellaire...
Résumé :
Au XXIème siècle, les Russes, l'Union Européenne et les Etats-Unis montent une expédition internationale vers Mars, premier jalon d'une colonisation permettant de soulager une Terre surpeuplée. Deux missions vont s'y retrouver à six mois d'écart et vont installer la première base permanente sur le sol martien. Belle mécanique bien huilée... Les responsables du projet n'ont-ils pas oublié qu'ils envoient dans l'espace non des machines, mais des êtres humains avec leurs émotions et en particulier leurs peurs ?
Il y a dans cette nouvelle, comme dans A l'Est du Cygne que j'ai chroniquée hier, un véritable mystère à découvrir même s'il est moins sinistre ici. Le titre et la couverture évoquent en termes transparents le fameux (les anglo-saxons diraient plutôt infamous) pseudo-visage de Mars et pourtant, il ne s'agit pas d'une séance d'ufologie bon marché, ni même hors de prix. Lorsque je parle de Mars à mes élèves de Seconde, je ne manque pas de leur faire voir des images de l'impressionnant réseau orographique martien et de leur demander où, à leur avis, est passée l'eau. La présence d'eau sur Terre ne les incite pas à se poser la question d'où, au juste, cette eau est sortie avant de disparaître, évaporée ou congelée. Cette nouvelle propose une hypothèse audacieuse.

Belle découverte pour qui aime la hard-science !

Nouvelle acquise par l'intermédiaire de la plate-forme eBelial'.

Share/BookmarkWikio Voter !

Commentaires