Analog numéro d'Avril 2010

Le numéro d'Avril 2010 de la revue Analog Science Fiction and Fact est une très bonne mouture que j'ai dévorée en quelques jours mais avec pas mal de semaines de retard...

Au programme cette fois-ci :
  • Une novella (histoire de format long) de John G. Hemry, Swords and Saddles (Epées et Selles). En 1870, l'escouade de cavalerie du capitaine Ulysse Benton subit au cours de sa patrouille dans le Kansas un étrange incident (un orage accompagné d'un tremblement de terre) et se retrouve dans un monde alternatif où le détroit de Bering est bouché depuis une époque immémoriale entre l'Asie et l'Amérique du Nord, autorisant une colonisation des Amériques par la façade occidentale. Une uchronie d'aventures mieux que lisible. A noter que le point de départ de cette uchronie est une énigme militaire réelle, cette escouade étant portée disparue pour des raisons inconnues.
  • Deux novelettes (histoire de format plus moyen). La première, Snowflake Kisses (Baisers en étoile de neige) est une collaboration entre Holly Hight et Richard A. Lovett. Une neurobiologiste s'intéresse à la biochimie des sentiments amoureux. Une histoire un peu trop suave à mon goût. La deuxième, The Robots' Girl (La Fille des Robots), de Brenda Cooper, raconte une histoire un peu classique d'enfant élevé par des robots. Elle est un peu plus convaincante que la précédente.
  • Quatre short stories (nouvelles). La première, A Sound Basis for Misunderstanding (Une base sonore de l'incompréhension), de Carl Frederick, fait partie d'une série de space-operas loufoques où des êtres humains cherchent à établir des relations commerciales avec des espèces extraterrestres. Ici, le héros visite une planète très bruyante où les coutumes sont plutôt inhabituelles. La deuxième, Nothin' But Blue Skies (Rien d'aut' que le ciel bleu), de Stephen L. Burns, est une autre histoire de commerce avec des extraterrestres : que feriez-vous si, en tant que vendeur de voitures d'occasion, un extraterrestre aux allures quelque peu démoniaques venait vous offrir de vendre pour le compte de sa civilisation des voitures révolutionnaires ? Partiriez-vous en courant ? Ou bien tenteriez-vous de négocier vos services au meilleur prix ? La troisième, When We Were Fab (Quand nous étions manufac), de Jerry Oltion, explore les effets de la nanotechnologie sur le commerce de proximité... La quatrième, The Planet Hunters (Les chasseurs de planètes), de S. L. Nickerson, suit une équipe d'astronomes dans leur quête d'exoplanètes. A l'aide du gigantesque télescope spatial, ils vont faire une découverte révolutionnaire... A moins qu'ils n'aient découvert autre chose de plus incroyable encore ? Dans l'ensemble, les quatre nouvelles sont très divertissantes et surtout efficaces. Elle m'ont beaucoup plu.
  • L'article de science fact (fait scientifique), What's in a Kiss ? The Wild, Wonderful World of Philematology (Qu'y a-t-il dans un baiser ? Le monde sauvage et merveilleux de la philématologie), de Richard Lovett, est dans la lignée de la première novelette. Je n'ai pas beaucoup accroché.
  • Les articles du département des lecteurs présents : l'éditorial de Stanley Schmidt (que j'ai lu en diagonale, honte à moi, mais où il semble interroger une nouvelle fois la frontière entre le scepticisme scientifique et le refus stérile des remises en questions), une Alternate View de Jeffery D. Kooistra (au sujet d'un livre où des intellectuels devaient dire quelle était la chose en laquelle ils croyaient sans être capables de le démontrer... comme toujours, les questions de croyance me dépassent un peu...), la Reference Library de Don Shakers, le courrier des lecteurs (où l'on voit qu'une précédente Alternate View du même Jeffery D. Kooistra, cette fois-ci sur le changement climatique, a déclenché pas mal de réactions des lecteurs...).
Analog est une excellente revue. Il est nécessaire, bien entendu, de savoir lire en anglais pour l'apprécier. Il vaut mieux s'y abonner aussi (je doute qu'elle soit disponible en kiosque en France). Néanmoins, c'est une ressource majeure de la science-fiction, que je ne saurais trop recommander aux amateurs anglophones...
Share/BookmarkWikio Voter !

Commentaires

ASKARIS a dit…
Très bonne lecture en effet ;-)
J'ai quelques numéros ....des années 60 ! dont je ne sais pas trop quoi faire mais que je ne me résous pas à jeter.
Si tu souhaites y jeter un coup d'oeil, je te les enverrais volontiers
Anudar a dit…
J'en ai moi-même quelques uns qui datent des années 70. Mais vu que j'ai déjà un retard monstrueux dans la lecture de ceux qui m'arrivent depuis 2004, je pense que je ne pourrai pas regarder d'anciens numéros.
Bien entendu, si dans le cadre de ma petite collection personnelle je pouvais mettre la main sur les numéros où Dune a été publié... Ou bien sur ceux d'Astounding, le prédécesseur d'Analog, qui contiennent les nouvelles de la Trilogie de Fondation...
Je ne suis pas un fétichiste du livre rare, mais j'ai quand même quelques trésors en ma possession. Par exemple, une édition introuvable du début d'une nouvelle de Joan D. Vinge, avec des illustrations originales, numérotée ainsi que signée de l'auteur !
ASKARIS a dit…
Ah ! le plaisir de la bibliophilie est une perversité dont on n'imagine pas à quelles extrémités elle peut nous conduire !
D'ailleurs, si je me retrouve avec une pile d'Analog, c'est parce que j'ai acheté toute une collection de numéros s'étalant sur plusieurs années... au sein de laquelle se trouvaient les fameuses serialisations de Dune.
Ça paraît dément d'acheter des kilos de revues pour quelques numéros, mais en fait c'est beaucoup plus économique que si j'avais acheté les Analog numéro par numéro (et les prix là s'envolent ...).
Mystère du marché ....
El Jc a dit…
Je suis plus en retard que toi, abonné également a cette revue comme à Asimov's Science-Fiction je n'ai pas trouvé encore le temps de lire ce numéro, pourtant alléchant à la lecture de ta chronique. Merci.
Anudar a dit…
Ah, il faudrait que tu présentes Asimov's Science-Fiction si tu en as le temps. Je me suis demandé parfois si ça valait la peine de m'y abonner. Mais dans la mesure où je ne sais pas trop quoi y trouver d'une part, et d'autre part où Analog passe hélas souvent après beaucoup d'autres choses...
El Jc a dit…
Je verrai ce que je peux faire à ce sujet, mais ce ne sera pas avant quelques semaines ;o)