Les cinq Saisons d'Ys : Ys en Hiver

Suite de ma lecture de la série des Saisons d'Ys de Martial Caroff, à travers la deuxième saison : après l'Automne, vient l'Hiver...

Résumé :
Quentin, le spécialiste des trilobites, et Bruno, le policier asocial, sont devenus amis après les événements [de la première saison] qui ont ensanglanté Ys. Quelques mois plus tard, la neige commence à recouvrir la région et un nouveau crime est commis... Le professeur Daoudal, historien de l'antenne universitaire d'Ys, est retrouvé poignardé par son futur étudiant de DEA. Daoudal avait permis à Quentin et Bruno de faire le lien entre l'histoire mythique d'Ys et le tueur en série qui avait défrayé la chronique à l'Automne. Il était semble-t-il sur le point de publier une suite à son livre Ys ressuscitée. Aurait-on voulu le faire taire ? Ou bien aurait-il été sur le point de découvrir quelque chose de trop précieux pour ne pas exciter la convoitise ?
Pas de tueur en série psychopathe dans cette histoire, cette fois-ci, et pas de menaces sur la ville d'Ys même si Martial Caroff parvient, à un moment, à aiguiller son lecteur sur de fausses pistes... Entre le travail inquiétant qui est entrepris dans les bassins de la ville gagnée sur la mer, et les baroques lieux de débauche visités par Bruno lors de son enquête, il y a pourtant matière à formuler quelques hypothèses.

L'intrigue permet en fait à Martial Caroff de progresser dans l'exploration de la racine de son uchronie. La ville d'Ys, détruite lors du règne de Gradlon, fut reconstruite sous ses directives pour être la capitale du fils de Dahut, la princesse sanglante. Mais une fois de plus, l'Histoire va se répéter : les bâtards du roi vont revendiquer le pouvoir, sur fond de rivalité entre les celtes exilés depuis la Bretagne et les autochtones de Gaule... Il est fort possible qu'un certain nombre de références m'aient échappé, ne maîtrisant que fort peu les mythes celtiques... Néanmoins l'intégration du passé mythique (ou mythologique !) dans un présent certes uchronique mais très compréhensible car familier me semble très bien réussie. C'est donc un brillant travail, une fois de plus. Pour la suite des réjouissances, j'attends, et j'espère, quelques révélations concernant le personnage de Bruno, un peu trop "rugueux" pour être honnête, en quelque sorte. Et d'ailleurs, pourquoi donc a-t-il été viré de sa Lorraine d'origine ?

Quelques détails, en passant : j'ai enfin remarqué que, sur la carte présente dans l'opuscule, l'auteur (qui m'a dédicacé le livre) a rajouté à la main l'emplacement précis d'Ys. Je n'avais pas fait attention avant... Je scannerai la carte, et la dédicace, lorsque je ferai la chronique de la dernière partie du livre, Hors-saison. La carte, pour d'évidentes raisons. La dédicace, parce qu'en feuilletant le recueil j'ai eu l'oeil accroché par un dessin que l'auteur a reproduit dedans - dessin qui m'avait quelque peu intrigué jusqu'alors. La solution de l'énigme est pour bientôt. Enfin, on retrouve dans cette histoire une vieille connaissance, à savoir Mathieu Matricon qui fait une apparition dans Exoplanète, le premier tome de la série Intelligences. Une tête familière... et un indice de plus qui révèle toute la cohérence, et la profondeur, de l'univers construit par l'auteur.
Share/BookmarkWikio Voter !

Commentaires

Chat botté a dit…
Vous me faites vraiment envie avec ce cycle d'Ys... Allez, hop! c'est décidé : je me coltinerai (au moins) le premier tome
Anudar a dit…
Bienvenue ici ! Et oui, je pense que ça vaut le coup :) ...
Guillaume44 a dit…
Je n'aurai qu'un lien :

http://www.youtube.com/watch?v=kLkhvcWYplA&feature=related