Un Secret de Famille

Le deuxième tome de la série Les Princes Marchands de Charles Stross, que je n'ai pas lu en français - ce qui me permet au passage d'inaugurer ce tag sur mon blog - mais dont je vous recommande pourtant la chronique publiée il y a quelques jours ici-même.

Je proposerai désormais des articles tagués "pas lu en français" afin que les titres français puissent aiguiller vers mes chroniques de lectures en langue étrangère.

Commentaires

Anonyme a dit…
Belle jeunesse cospolite et post-moderne qui lit l'anglais et s'en délecte...
Mangas japonais, chaînes de télévision en arabe, Bollywood, chanteurs d’origine coréenne ou colombienne, kebab, pizza, sushi…, jamais les jeunes n’ont eu un tel accès aux productions culturelles du monde ; jamais tant d’influences n’ont circulé à l’échelle globale. notre époque se caractérise avant tout par un « cosmopolitisme esthétique ». Autrement dit, les jeunes s’approprient ces cultures et ouvrent ainsi leur imaginaire. Mais contrairement à la définition kantienne du cosmopolitisme, ce cosmopolitisme-là n’implique pas nécessairement une plus grande tolérance à 
la différence : « On peut adorer les mangas et ce qu’on connaît de la culture japonaise et 
ne jamais envisager d’aller au Japon, manger du couscous, aller passer ses vacances au Maroc et voter pour un parti xénophobe », notent les chercheurs. Il ne s’agit pas d’un cosmopolitisme culturel, mais bien esthétique. Leurs perceptions et leurs sens sont plus ouverts, leur conscience morale ou politique, 
pas encore.
Ramon Mercader y Gaspacho
Anudar Bruseis a dit…
Bonjour aussi, et bienvenue tant qu'on y est.

Pardonnez-moi d'avoir ouvert ce blog : je vous assure que j'ai pas fait exprès !

Vraiment très cordialement,

Anudar