Les cinq Saisons d'Ys : Hors-Saison

Et voici donc le dernier épisode de la pentalogie des Saisons d'Ys. Cinq saisons, cela peut sembler beaucoup : Martial Caroff imagine que sa ville uchronique possède un micro-climat dans lequel, au mois d'Octobre, existent quelques jours où les influences des quatre saisons se retrouvent et se succèdent... Une véritable "cinquième saison" propice, sept ans après les événements des quatre premières saisons, à une redécouverte des personnages, des lieux et de leur légende.

Résumé :
Sept ans après le suicide collectif de l'Eté d'Ys, Quentin a pris du galon : devenu maître de conférences à l'IRLCD, son travail l'accapare de plus en plus et il s'est éloigné de sa compagne de toujours, la très littéraire Nolwenn. Bruno, lui, a quitté la région, emportant avec lui son attirance pour la même Nolwenn. Il va pourtant devoir revenir faire un tour à Ys, car ses anciens amis ont besoin de son talent d'enquêteur... En effet, Nolwenn a disparu ! Quelques mois plus tôt, très atteinte par sa rupture d'avec Quentin, elle s'est liée à Ronan, cadre chez Ys Conchylia, puissante entreprise de l'agroalimentaire spécialisée dans la coquille Saint-Jacques... Pourquoi Ronan voue-t-il cet intérêt presque maladif à certaines oeuvres de Villon ? Sans le vouloir, Nolwenn aurait-elle mis au jour un pan ignoré de l'histoire d'Ys ?

La cinquième saison de la pentalogie d'Ys n'obéit pas tout à fait aux mêmes règles que les trois premières. S'il fallait identifier un lien de parenté, je dirais qu'il se trouve plutôt avec la quatrième saison, celle du renouvellement. A nouveau, on se trouve dans une histoire de société secrète, même si cette fois-ci Bruno et Quentin sont confrontés à un groupe implanté à Ys depuis des siècles. L'urgence, pour ces deux personnages, c'est le sauvetage de Nolwenn, membre historique du groupe, présente dès la première saison, et dont l'aide aura toujours été précieuse... En fin de compte, c'est pour elle que Bruno choisit de revenir à Ys, alors qu'il avait juré de ne plus remettre les pieds dans cette ville qu'il abomine... Quelque part, le destin ne l'exigeait-il pas ? Le destin, voilà un élément qui semble primordial dans cette ville d'Ys, détruite deux fois, reconstruite deux fois, promise de temps en temps à une nouvelle destruction, et où des personnages plus ou moins allumés viennent tenter de rejouer le drame de la légende à différentes époques... Du Haut Moyen-Âge jusqu'à l'époque contemporaine en passant par le XVème siècle, et certains personnages historiques venant s'y greffer à merveille. Comme si les lieux eux-mêmes étaient propices à l'expression et à la réécriture de la légende...

Seul défaut de cette cinquième saison, l'intrigue est peut-être un peu courte, un peu ramassée. La société des coquillards aurait peut-être mérité d'être explorée plus en avant mais... après tout, Quentin ne dit-il pas à sa nouvelle compagne que la "cinquième saison", à Ys, ne dure que quelques jours ? C'est en tout cas une conclusion fort bien menée pour cette série intelligente et, osons le dire, originale. Merci !
Share/BookmarkWikio Voter !

Commentaires

Anonyme a dit…
Pour ceux qui ont apprécié cet ouvrage de Martial Caroff et auraient envie de rencontrer l’auteur en personne, il animera une conférence dans le cadre d’une exposition sur le thème de la ville d’Ys au château de Kergrist (22) les 3 et 4 novembre à 14h30 à l’issue de laquelle il tiendra une séance de dédicace.
Pour plus d'infos, contact@chateaudekergrist.com
A très vite !
Anonyme a dit…
Erratum : les conférences de Martial Caroff auront lieu les 1er et 2 novembre à 14h30 au lieu des 3 et 4 novembre.