Quand il y aura des Pommiers sur Mars

Voici un court récit uchronique de Ugo Bellagamba, disponible sur la plate-forme numérique e-Bélial pour une somme très modique.

Résumé :
Au XXIème siècle, la Grande Russie rassemble toutes les nations européennes. Alliée à la ComChine, elle préside aux destinées d'une bonne partie de l'humanité. De l'autre côté de l'Océan Atlantique, les Etats-Unis, qui résistent tant bien que mal, confondent la liberté avec le fanatisme religieux. Un très ambitieux projet de l'ennemi soviétique haï leur semble être l'occasion rêvée de faire douter les athées de Grande Russie : voilà que les rouges veulent faire voler un énorme dirigeable sur la planète Mars ! Si le Nikita Sergeïevitch s'écrase, la Grande Russie et la ComChine verront que leur technologie n'est pas infaillible... Le fanatisme religieux viendra-t-il à bout de l'ambition pragmatique des pionniers ?

Ugo Bellagamba nous donne ici à lire une nouvelle d'un futur proche et pourtant uchronique. Quelque part, au XXème siècle, les enfants de la Révolution d'Octobre l'ont emporté sur ceux de la Conquête de l'Ouest. Ils ne l'ont pas emporté dans les cendres et la ruine de la guerre nucléaire mais bel et bien dans l'ambition technologique. Les Etats-Unis, repliés sur eux-mêmes, en sont réduits au terrorisme pour continuer à exister dans le jeu politique international : beau retournement de la perspective historique des années Bush !

C'est pourtant d'ailleurs que va venir la concrétisation du vieux rêve soviétique, celui que Norman Spinrad avait si bien perçu dans Le Printemps russe, le rêve de l'établissement d'une civilisation à l'échelle du système solaire. Car Mars elle-même renferme des secrets enfouis, à même d'éveiller l'espoir et de réconcilier les ennemis...

Une uchronie légère, ainsi que l'auteur l'appelle lui-même dans sa postface, qui nous montre non pas un monde qui n'a pas été, mais un monde qui aurait pu être : une nouvelle à méditer.

Share/BookmarkWikio Voter !

Commentaires

Guillaume44 a dit…
Bellagamba est vraiment un auteur à découvrir :)
El Jc a dit…
Je saute dessus, j'y cours j'y vole. Merci ;o)
Gromovar a dit…
Amusante petite nouvelle en effet.