La Grande Bibliothèque pose nue - 2020

La Grande Bibliothèque, ce ne sont pas que des rayonnages de livres de poche, de grands formats ou de BD : elle compte aussi des revues - dont en particulier une petite collection de Fluide Glacial !

En ce 31/12/2020, le moment est venu - comme chaque année - de revenir sur les douze derniers mois... la différence étant que ce bilan concerne une année à nulle autre pareille.

Les événements qui ont marqué 2020 sont connus de tous : l'année dernière à la même époque, nous entendions tout juste parler du SARS-Cov2 et nous étions alors loin de nous douter de ce que l'objet biologique désigné par cet acronyme allait modifier nos vies en profondeur. Si je m'en tiens à ce qui correspond au champ de ce blog, bon nombre d'événements qui rythment l'année du fandom SFFF ont été modifiés ou annulés : pas d'Intergalactiques ni d'Utopiales, par exemple... Dans mon champ personnel, j'ai constaté que mon intellect était moins disponible pour la lecture ces derniers mois : même si des raisons professionnelles peuvent l'expliquer en partie, je reconnais tout à fait que le virus porte sa responsabilité. C'est ainsi que j'ai décidé, tout compte fait, de ne pas me joindre à la Convention Nationale d'Orléans. Tirer un bilan chiffré de cette année 2020 serait donc d'un moindre intérêt, ce que je regrette un peu car mon blog a fêté cette année ses dix ans (déjà !). Le regard vers le passé se fera plutôt, je l'espère, au terme d'une année 2021 plus apaisée.

Ceux qui fréquentent ce blog - ou me fréquentent moi-même lors des événements SF ou sur le Net - le savent : je crois et professe que la plus haute fonction de la SF est celle qui consiste à penser l'avenir. Cette année, je pense que les lecteurs de SF ont été peut-être mieux que d'autres susceptibles d'analyser voire de comprendre la situation : la réalité a en effet dépassé la dystopie... en nous montrant qu'il était possible que nos habitations se fassent prisons puis que nous soyons contraints - pour notre protection à tous - de dissimuler nos visages et donc nos expressions derrière des masques. Face à cette nouvelle réalité, certains font le choix du déni et du refus - du confinement, du masque ou du vaccin - au péril de leur santé ou de celle des autres, ce qui est plus fâcheux car cela revient à leur imposer un choix ; les lecteurs de SF savent quant à eux que ce qu'il faut attendre, ce n'est peut-être pas le retour à la normalité mais plutôt l'instauration d'une normalité différente de celle d'avant. Le traumatisme collectif de 2020 sera digéré, j'en suis certain : la SF et ses lecteurs sauront en tenir compte.

Faute d'une meilleure formule, il me reste à vous souhaiter une année 2021 plus heureuse que la précédente !

Commentaires

Yogo a dit…
Demain est un autre jour, l'espoir nous tend les bras à nous de le saisir et surtout ne pas tomber dans la morosité ambiante.
Anudar a dit…
Hé oui ! Merci de l'avoir formulé ainsi :)
Lune a dit…
❤❤❤❤❤❤❤
Anudar a dit…
Eh bien, pareillement :)
Vert a dit…
Bonne fin d'année (ouf elle est presque finie !) et bonne année 2021 !
Anudar a dit…
Merci beaucoup, et pareillement :) !
Anonyme a dit…
En grande partie d’accord avec cette chronique.Porter les masques,respecter la distanciation physique,sont des actes civiques.
Temporairement, on l’espère tous.Mais une nouvelle normalité est inévitable et elle s’installe ..et il faudra faire avec.

Bonne année 2021.
Anudar a dit…
Merci, et bonne année à toi également ! N'hésite pas à prendre un pseudo pour tes prochains commentaires ;) A bientôt !