Le Scrameustache tome 40

J'imagine que cet article m'attirera peut-être certaines réactions du genre "quoi ? tu lis ça, toi ?"... Ce à quoi je réponds tout de suite : ben ouais. Je lis le Scrameustache. Je le lis depuis l'âge de sept ans. J'ai même quatre albums avec un dessin dédicacé du dessinateur-scénariste, Gos (obtenus lors d'un salon BD à Grenoble en 2004). Le Scrameustache (le personnage) et son pote Khéna (plus vieux que moi quand j'ai découvert la BD, bien plus jeune maintenant) furent deux de mes guides lors de mes premières incursions dans la SF, avec Yoko Tsuno (que je présenterai à l'occasion). Il est clair que le Scrameustache est avant tout une série pour le jeune public et qu'elle est parfois inégale (en particulier dès lors que l'histoire de l'album tourne autour des Galaxiens, excellents quand ils sont là pour jouer un rôle secondaire, mais exaspérants lorsqu'ils sont plus centraux dans l'intrigue). Mais il n'empêche que depuis plusieurs albums je me précipite sur chaque nouvelle parution (pendant une bonne quinzaine d'années, j'avais arrêté de les acheter, mais pas de les lire). Et puis c'est une BD que je n'hésite jamais à mettre entre les mains d'un enfant de six à dix ans. C'est inoffensif, marrant, pas si gamin que ça par moments et si ça peut prédisposer un jeune cerveau à s'intéresser à des histoires d'autres planètes, de vaisseaux spatiaux, d'extraterrestres et de voyages temporels, ça ne peut qu'être positif.

Résumé :
Les vacances entamées dans l'épisode précédent (La Clé de l'Hexagramme) se poursuivent, tout aussi mouvementées mais dans un registre différent. Khéna et le Scrameustache rentrent chez l'Oncle Georges (tuteur de Khéna) mais ils ne rentrent pas seuls, accompagnés par le Galaxien convalescent et leur nouvelle amie Babette. Un événement astronomique bizarre perturbe la première soirée : un objet semble être tombé du ciel. Météorite ou satellite en perdition ? Les incidents se multiplient ensuite, plus ou moins fâcheux. Le passe-partout du Scrameustache n'est plus étanche à l'eau. Un animal inconnu a élu domicile dans le lac de l'Accusmala domestique et l'a blessé. Un drôle de type vêtu comme un épouvantail semble surveiller tout le monde. La petite bande amasse quelques indices en attendant l'arrivée des Galaxiens venus récupérer leur comparse : pour le Scrameustache, il se pourrait bien que les Styx préparent un nouveau mauvais coup. Mais cette fois-ci, ce n'est pas la Terre qu'ils souhaitent envahir. En effet, ils visent beaucoup plus gros. Entre un champ d'invisibilité, un canard affamé de salades et un allié surprise, la partie promet d'être serrée pour mettre un coup d'arrêt aux projets des Styx.

Si cet épisode n'est pas raté comme avaient pu l'être certains des derniers tomes, ce n'est pas non plus l'un des meilleurs. Le dessin est toujours très fidèle à lui-même, très coloré, vivant... L'intrigue se laisse bien lire mais elle n'a rien de très novateur. Somme toute ce n'est jamais qu'une nouvelle histoire d'invasion Styx et on a déjà lu deux histoires telles que celle-ci (Le Totem de l'Espace et Les Kromoks en folie). L'arrivée assez précoce dans l'histoire de toute une bande de Galaxiens m'a fait craindre le pire, à savoir un énième épisode bourré de gags plus ou moins fins. Par chance, les auteurs (Walt, le fils de Gos, a participé à cet album) ont su éviter de tomber dans ce travers. L'un des éléments les plus intéressants de l'album est sans conteste l'apparition d'un Petit Gris en fâcheuse posture. Ces extraterrestres, assez récents dans l'histoire de la série, font des apparitions de plus en plus fréquentes dans la série. Jamais hostiles, mais toujours très "bizarres" dans leurs démonstrations d'amitié ainsi que dans leurs capacités, ils ont un gros potentiel. On aimerait bien qu'un nouvel album explore un peu plus en avant leur société. Il serait dommage qu'ils soient cantonnés à un statut de "ressort mystérieux" : leurs interventions relèveraient alors du procédé...

Un album moyen, qui se laisse lire, qui est même divertissant, mais qui n'est pas le meilleur pour s'attaquer à cette série. A lire si le Scrameustache vous a, vous aussi, accompagné jadis sur les chemins de la SF, histoire de voir qu'il n'a pas vieilli. Dans tous les sens du terme.
Share/BookmarkWikio Voter !

Commentaires

Gromovar a dit…
Te laisse pas marcher dessus Anudar. Ca fait des années que j'ai plus lu ça mais ça m'éclatait vraiment à l'époque.
Anudar a dit…
Oh je ne suis pas du genre à me laisser marcher dessus...
Ce que j'aime bien aussi avec cette série, c'est qu'elle se maintient depuis des années. De nos jours, la BD franco-belge de SF pour le jeune public est plutôt rare je dirai...

Sinon, cela n'a rien à voir, mais j'ai ajouté dans ma barre latérale un lecteur YouTube qui donne accès à ma playlist "La vidéo SF du mois".
Tigger Lilly a dit…
Ma réaction serait plutôt du genre : quoi, ça existe encore ce truc ? Purée, c'est vieux, je lisais ça quand j'étais toute gamine. Avec les Schtroumphs, Astérix et Lucky Luke.
Anudar a dit…
Ben oui ça existe encore, la preuve ! Tout comme les Schtroumpfs, Astérix et Lucky Luke. Dont les histoires se poursuivent avec plus ou moins de bonheur.
Savais-tu que le Scrameustache n'a "que" trente-huit ans :p ?
Guillaume44 a dit…
Astérix existe encore, mais il est arrivé dans un très sale état tout de même. Et je ne parle même pas des films récentes. Si au 40ème album le Scrameustache arrive encore à rester moyen et ne pas prendre l'eau, je trouve que c'est un bon signe de longévité.
Anudar a dit…
Astérix a tourné à la catastrophe. Le dessin est parfait mais les intrigues nulles. Je n'achète plus aucun album depuis belle lurette mis à part les anciens, de préférence, ceux où Goscinny était le scénariste.

Pour le Scrameustache, dans l'ensemble ça reste moyen. Parfois mieux que moyen et parfois moins bien. Parmi les albums récents, l'histoire en deux épisodes Le retour de Falzar et l'Antre de Satic était plutôt réussie, avec ce qu'il faut pour faire un bon Scrameustache : un méchant convaincant, quelques gags pas trop mal trouvés, un suspense, des nouveaux personnages attachants et ainsi de suite. Le Casse-tête Olmèque était pas mal non plus. Par contre, les Exilés tout comme l'Elfe des Etoiles étaient plus poussifs. Comme par hasard, des histoires où les Galaxiens jouaient un rôle beaucoup plus au premier rang.
Gromovar a dit…
Je sais pas combien de points ça fait, mais la partie centrale de ton blog est très étroite. Tu devrais l'élargir un peu.
Anudar a dit…
Excellente suggestion, mais comment faire ?
Efelle a dit…
Une série que j'ai suivit adolescent, par contre je me suis arrêté aux Kromoks en folie. Ca n'a pas trop décliné sur la durée ?
Anudar a dit…
En fait il m'est difficile de répondre à ta question, que je me suis déjà posée de mon côté...

Quand j'y repense, les "anciens" albums me semblent les meilleurs. Mais cela correspond à ceux que je lisais à la première époque où j'en ai acheté. Donc à une époque où j'étais moi-même enfant. J'ai arrêté d'en acheter à l'âge de treize ans, parce que je trouvais que ce n'était "pas la même chose". J'ai continué à en lire en librairie quand j'en trouvais et je n'ai recommencé à en acheter qu'à l'âge de vingt-trois ans, je ne sais pas trop pourquoi. Sans doute avais-je intégré que c'était une série pour le jeune public et que je considérais que je n'en faisais plus partie.

Dans l'absolu, je pense qu'il y a eu un déclin. Les histoires me semblent moins "solides" maintenant que par le passé. Cela dit, c'est l'une des rares séries pour le jeune public où l'histoire nécessite un maintien de la concentration sur toute la durée de l'album. Et ça, c'est une très bonne chose. Donc déclin, mais pas aussi grave qu'il aurait pu.
Anonyme a dit…
Ce sympathique extraterrestre revient en force. Une petite maison d'édition indépendante sort en juin un album de luxe grand format (en noir et blanc) regroupant La Saga de Thorgull et le Secret des Trolls !
Ex-libris, crayonnés et couverture inédite en bonus, c'est une bonne idée de nous permettre de voir différemment tous ces personnages.
Je vous donne le lien : http://www.gomb-r.com/albums-grand-format/le-scrameustache-thorgull-saga-integrale
Cordialement
Andrée