Les blogueurs parlent aux blogueurs : Vert

Au début des années 2010, l'excellent Gromovar avait pris une initiative chaleureuse et passionnante : il s'agissait d'interviewer les blogueurs de ce qui était déjà le Planète-SF, réalisant ainsi une oeuvre de connaissance de la blogoSFFFère.

En ce début des années 2020, cette communauté a changé : des anciens sont partis, d'autres sont toujours là, et des nouveaux sont arrivés. Le moment, d'après moi, est revenu de faire le point et de nous interroger en tant que blogoSFFFère sur nos aspirations et nos liens communs. Avec la permission de Gromovar, inventeur du concept, je reprends par conséquent la rubrique Les blogueurs parlent aux blogueurs !

Et aujourd'hui, c'est au tour de Vert de nous parler d’elle...



     1. Bonjour, peux-tu te présenter en deux mots (tu peux être aussi brève que tu veux… jusqu’au néant)

Vert, blogueuse. (tu as dit deux mots !). Mon blog s’appelle Nevertwhere (en référence au roman Neverwhere de Neil Gaiman) et j’y parle de mes lectures mais aussi des séries et des films que je regarde.


     2. Pourquoi avoir créé un blog ? Est-ce le premier ? Le seul ?

Quand j’ai commencé en 2005, c’était un peu pour suivre la mode (oui les blogs ont un jour été à la mode, c’est fou !). J’y racontais ma vie, les lectures, les films que j’allais voir. Petit à petit les livres ont pris une place proéminente. Comme la plateforme où j’étais (MSN Spaces, qui se rappelle de MSN Spaces ?) était très limitée dans ses fonctionnalités, j’ai migré sur Blogger et j’y suis toujours, depuis 2008. Je ne désespère pas de migrer sur Wordpress un jour, quand j’aurais le temps.


     3. Combien de temps y consacres-tu ?

Quelques heures par semaine je dirais. Il y la prise de notes (j’écris généralement une bafouille vite fait sur Evernote pour ne pas oublier dès que j’ai fini un livre), la rédaction des articles à proprement parler, la mise en page, le relais sur les réseaux sociaux quand les articles sont publiés, les réponses aux commentaires… et la fréquentation des autres blogs où j’essaye de passer commenter avec plus ou moins d’assiduité (pour moi ça fait partie du « job »).


     4. Blogues-tu tout ce que tu lis ?

Oui. Cependant je ne fais pas un article pour chaque livre, des fois je me contente d’une brève dans mon bilan mensuel. Ça me permet de garder une trace de tout ce que je lis sans forcément écrire des tartines à chaque fois. Il y a une seule catégorie de livres que je ne chronique pas : les livres que je lis à mes enfants. J’aimerais bien en parler mais je n’ai encore trouvé ni le temps ni le format approprié pour le faire.


     5. As-tu déjà lu certains livres simplement parce que tu te disais que ça pourrait faire un article intéressant pour ton blog ?

Non, en général je choisis mes lectures parce qu’elles m’intéressent et je pense rarement à la rédaction de l’article de blog avant de les avoir finies.


     6. Lis-tu en VO ? Si oui, en quelles langues ?

En français oui :p. Et en anglais ponctuellement.


     7. Blogues-tu avec ou sans roleplay ? Si c’est le cas, que représente ce roleplay pour toi ?

Je ne fais pas de roleplay.


     8. Depuis combien de temps lis-tu de la SFFF ?

Pratiquement depuis que je sais lire si on prend en compte les contes de fées. Ceci dit je pense que j’ai vraiment pris la direction de la SFFF au collège avec les Chair de poule, les Animorphs. Ensuite j’ai découvert Le Seigneur des Anneaux et j’ai enchainé sur toute la hype Harry Potter / À la croisée des mondes / etc. et je ne suis jamais vraiment ressortie du rayon SFFF (je me rappelle notamment avoir pillé le rayon de la bibliothèque municipale au lycée).


     9. A quel rythme lis-tu ?

Je lis une cinquantaine de livres par an, ce qui fait un livre par semaine avec de grandes disparités. Il m’arrive souvent d’avoir plusieurs lectures en parallèle (par exemple un livre audio et un livre papier) et de les traîner sur un mois.


     10. Que trouves-tu dans nos littératures de genre ?

J’aime bien l’équilibre divertissement/réflexion. Y’a un aspect évasion/émerveillement qui me plait beaucoup, et j’aime aussi tout le travail d’analyse et de réflexion. C’est un peu comme prendre de la distance (dans le temps et dans l’espace) pour avoir une meilleure vue d’ensemble.


     11. Partages-tu cette passion avec ton entourage ?

Avec quelques membres de ma famille et des ami·e·s (ceci dit la plupart des ami·e·s en question, je les connais via des blogs/forums/réseaux sociaux).


     12. Quelle a été ta première lecture SFFF ? Te souviens-tu de l’occasion qui t’a amené à cette lecture ?

Il y a quelques années j’ai découvert que je possédais un J’aime lire écrit par Jean-Marc Ligny (ça s’appelle L’enfant bleu et ça raconte l’histoire d’un enfant bleu tombé du ciel en pleine préhistoire). Sinon j’aurais du mal à identifier quel a été ma première lecture SFFF. Il y avait quelques livres présents dans la bibliothèque familiale comme les Roald Dahl (gros coup de cœur en primaire pour Sacrées sorcières) et un roman de SF français intitulé Un trou dans le grillage de François Sautereau. Des fleurs pour Algernon qu’on m’a offert à la fin du collège. J’ai aussi découvert pas mal de choses par Je Bouquine qui proposait souvent des romans de SF (notamment l’excellent L’enfant qui venait de l’espace de Robert Escarpit qui s’amuse beaucoup avec Asimov) mais aussi des adaptations en BD de certains classiques. C’est comme ça que j’en suis venue à lire Les Robots et les Chroniques martiennes.


     13. Peux-tu nous décrire un (ou plus) grand souvenir de SFFF ?

Les belles années du Cercle d’Atuan, un forum dédié à des lectures communes en SFFF. C’était des beaux moments d’échange et de partage, j’ai découvert de chouettes textes et j’ai fait connaissance avec plein de personnes (que je continue à fréquenter). C’est le moment où je suis passée de la lecture comme plaisir solitaire à la lecture comme source d’échange et de partage. Ensuite j’ai découvert les festivals (en commençant par les Rencontres de l’imaginaire à Sèvres) et je suis rentrée petit à petit dans ce monde de la SFFF que je suis ravie de fréquenter depuis toutes ces années.


     14. Quel est le livre qui t’a le plus marqué récemment ? (Répondre sans réfléchir)

Rossignol de Audrey Pleynet, je l’avais déjà trouvé intéressant à la lecture et en écoutant l’autrice en conférence aux Utopiales je me suis dit que j’avais même raté quelques clés de lecture et qu’il faudrait que j’y revienne un jour. Et puis c’est un texte très complet : bel univers, réflexions très pertinentes et aussi de l’émotion, y’en a pour tous les goûts.


     15. Vers quelle étiquette SF, F, ou F, va ta préférence ? Et pourquoi ?

Je suis plutôt SF en ce moment mais en vrai je lis de tout, y compris des textes qui ne correspondent à aucune étiquette. Je ne choisis pas mes lectures en fonction de leur genre (enfin plus précisément je ne vais pas rejeter un texte au motif que c’est un genre que je n’apprécie pas).


      16. Comment ont évolué tes goûts entre tes débuts en SFFF et aujourd’hui ?

J’ai été très fantasy à une époque et puis j’ai eu l’impression d’avoir fait le tour du genre (ou en tout cas ce qui était publié ne m’intéressait plus). Je penche plus vers la SF maintenant, sans doute aussi pour une question de format : je préfère de loin le format court (nouvelles, histoires en un seul volume) aux cycles.


     17. Quels sont tes auteurs préférés ? Pourquoi ?

Neil Gaiman j’adore son travail sur les mythes, les contes, la façon dont il se les réapproprie (son comics Sandman est un chef d’œuvre) et sa manière de raconter. Ursula K. Le Guin c’est une des autrices qui m’a le plus marquée ces quinze dernières années, pour ses idées, pour son écriture et pour la richesse de son œuvre. J’adore sa manière d’utiliser des schémas classiques de la SFFF pour en faire quelque chose de différent, sa façon d’amener des réflexions très pertinentes, la richesse de son œuvre où les fictions et les essais se répondent entre eux. Je pourrais écrire des pages à son sujet mais j’ai déjà écrit un guide de lecture sur elle alors je ne vais pas recommencer. Jo Walton c’est mon autrice coup de cœur actuelle, j’achète chacun de ses livres sans même savoir de quoi il va parler. J’aime bien sa SFFF qui est accessible, sa façon de mêler de l’intimiste à de la grande histoire. Sa plume me touche de façon assez systématique. Son dernier roman Ou ce que vous voudrez était vraiment un gros coup de cœur. Ken Liu j’adore ses textes courts. Il y a eu L’homme qui mit fin à l’histoire qui a été une claque monumentale, et je suis aussi tombée amoureuse de ses nouvelles, y’a plein de concepts très bien exploités et y’a aussi une belle dimension humaine.


     18. Y a-t-il des livres que tu regrettes d’avoir lu (temps perdu) ? D’autres que tu aurais regretté de ne pas voir lus ?

Non je ne regrette jamais mes lectures même si ça ne marche pas entre le livre et moi. J’aime bien tester de nouvelles choses, des fois on a de bonnes surprises, des fois non, c’est la vie. Typiquement j’ai voulu essayer Becky Chambers parce que ça me semblait formidable et j’ai moyennement accroché. Ça m’a permis de comprendre l’enthousiasme à son sujet et aussi d’identifier pourquoi ce type de texte ne fonctionnait pas sur moi donc je n’ai pas perdu mon temps.


     19. Y a-t-il des auteurs dont tu lis tout (ou voudrais pouvoir tout lire) ?

Oui complètement, quand j’aime beaucoup un auteur ou une autrice j’ai tendance à acquérir toute sa bibliographie. C’est comme ça que je me retrouve avec des étagères entières de livres de Gaiman, Le Guin et Tolkien (c’est vrai que je ne l’ai pas mentionné plus haut mais je suis assez fada avec ses écrits aussi).


     20. Vas-tu voir les auteurs sur les salons ? Ramènes-tu des interviews, des photos, des dédicaces ?

Oui cela m’arrive et je ramène ponctuellement des dédicaces (quand j’y pense). Sinon j’aime surtout en profiter pour parler avec la personne derrière le livre. Ceci dit je le fais de moins en moins, si je me fie à mes derniers passages aux Utopiales je passe de moins en moins de temps dans les files de dédicace et de plus en plus de temps au bar à papoter avec les copains-copines.


     21. Que penses-tu de l’œuvre de Bernard Werber ? Et de celle de Maxime Chattam ?

Je ne peux pas me prononcer sur Maxim Chattam que je n’ai jamais lu. J’ai lu quelques Bernard Werber, je n’ai pas accroché. Dans mon souvenir j’avais trouvé qu’il prenait beaucoup trop son lectorat par la main et qu’il réinventait beaucoup l’eau tiède, ce qui peut être assez énervant quand on lit beaucoup de SFFF. Mais comme porte d’entrée pourquoi pas. Ça vaut aussi pour la romantasy ou toutes les dystopies en young adult, si ça permet de familiariser avec des schémas et des idées de SFFF c’est toujours ça de pris !


     22. Tes fournisseurs : librairies, bouquinistes, Internet ?

Un peu tout ça à la fois : des passages en librairie, des commandes aux éditeurs, un peu d’occasion et quelques emprunts en bibliothèque aussi.


     23. BD, comics, mangas, ou non ?

Je lis ponctuellement des BD et des comics. J’e profite pour lire parfois autre chose que de la SFFF d’ailleurs.


     24. Lis-tu aussi de la littérature « blanche » ? Si oui, qui aimes-tu particulièrement parmi les auteurs étiquetés « blanche » ?

Cela m’arrive mais c’est généralement des textes apparentés à la SFFF qu’on retrouve dans des collections de littérature générale (je viens de finir 7 de Tristan Garcia et c’est complètement ça). J’aimais bien les textes de Daniel Pennac à une époque, il a une façon d’écrire que j’aime beaucoup (ceci dit je l’ai connu avec la série Kamo et notamment un récit qui relève franchement du fantastique alors on en revient toujours à l’imaginaire).


     25. Tentative de Weltanschauung : qu’aimes-tu comme musique ? Comme cinéma ? Quel est ton loisir favori ? Plutôt matérialiste ou idéaliste ?

J’écoute principalement des musiques de films et de séries. Celles des films et séries que je regarde. Qui sont généralement des œuvres de SFFF (mais pas toujours). Côté loisirs, je n’ai pas énormément de temps pour moi (les joies d’avoir des enfants encore jeunes) donc à part la lecture et le blog, je joue un peu aux jeux vidéo, je regarde un épisode de série le soir et c’est à peu près tout en ce moment. Et je pense être à la fois idéaliste et matérialiste, cela dépend des sujets !


     26. As-tu une liseuse ? Quel est ton rapport à la lecture numérique ?

Oui j’en ai une. Globalement je trouve la lecture numérique beaucoup plus confortable. L’objet est moins lourd, on peut le tenir d’une seule main, on peut jouer sur la taille des caractères. Mais je reconnais qu’on n’a pas le même plaisir à acheter/posséder un livre numérique. Alors je joue sur les deux tableaux. Et maintenant je me suis mise à la lecture audio (bien pratique sur les trajets à pied ou en faisant le ménage), j’aime beaucoup. Cela change un peu le rapport à l’œuvre et j’en profite parfois pour lire des textes que je n’aurais pas lu autrement.


     27. Quel est ton rapport à Internet ? Connectée depuis longtemps ? Quel est ton rapport aux réseaux sociaux ?

J’ai connu les modems 28 k et l’époque où on ouvrait une page et on pouvait aller faire un petit tour avant d’arriver à voir les images. Bref je suis là depuis longtemps mais j’ai mis très longtemps à venir sur les réseaux sociaux (ça ne fait « que » 7 ans). Je trouve que les réseaux sociaux sont de formidables outils pour trouver des informations et garder le contact avec les gens mais ils ont aussi leur côté obscur (la violence des échanges notamment). J’essaye d’en avoir un usage raisonné, même si ça ne marche pas toujours.


     28. As-tu des projets d’écriture de fiction, ou est-ce que tu en as eu par le passé ?

J’ai fait quelques tentatives dans le passé. En fouinant sur Internet il y a sûrement moyen de retrouver quelques-unes de mes fanfictions. Et puis je suis passée à autre chose. J’aime bien écrire mais j’ai du mal à m’investir au-delà de quelques heures dans un texte, c’est pour ça que j’aime bien bloguer.


     29. Sans y répondre, quelle question aurais-tu aimé que je te pose ?

Tu ne m’as posé aucune question sur Doctor Who, quelle déception.


     30. Une dernière chose à dire au lectorat en délire ?

Merci de m’avoir lue !

Commentaires

Le Maki a dit…
Toujours aussi sympa ces interviews.

Mais c'est qui Docteur Who ? lol
shaya a dit…
Ah les vieux modems 56k, que de souvenirs !