Le Cercle de Farthing

Je n'ai jusqu'à présent jamais lu de Jo Walton. La voici invitée sur ce blog avec une uchronie britannique short-listée pour le Prix des Blogueurs édition 2015...
Résumé : 
En 1941, la Grande Bretagne et l'Allemagne nazie ont conclu la "paix dans l'honneur" à l'instigation de Sir James Thirkie. Quelques années plus tard, le Royaume-Uni se reconstruit peu à peu tandis que le Reich poursuit sa guerre sans fin contre l'Union Soviétique... A Farthing, se rassemble pour un week-end printanier une certaine élite conservatrice des politiciens anglais, dont Thirkie lui-même, dans le domaine de Lord Eversley. Lucy Kahn, tenue à distance de sa famille Eversley depuis son mariage avec David Kahn - lequel, aux yeux de sa belle-mère, a le tort d'être juif - va devoir participer aux activités informelles et plutôt ennuyeuses de l'aristocratie. Ce qu'elle ne sait pas, c'est qu'un meurtre va être commis à Farthing - et qu'il dissimule un complot qui peut faire basculer son destin en même temps que celui du Royaume-Uni tout entier...
D'autres que Walton ont développé cette théorie selon laquelle il est parfois difficile d'identifier l'instant du basculement lors d'événements historiques spectaculaires. L'uchronie britannique livrée ici nous montre comment une semaine suffit à révéler un basculement - mais que celui-ci, en réalité, germait déjà depuis bien des années. On ne dira jamais assez comment l'arrivée au pouvoir de Hitler a certes été ouverte par le vote en 1933 mais que ses idées infusaient la conscience politique allemande bien avant - et que, d'une certaine façon, tôt ou tard ces mêmes idées auraient fait leur chemin jusqu'à la tête de l'Etat. Jo Walton montre ici comment la Grande Bretagne à son tour bascule vers une société totalitaire : la méfiance traditionnelle d'une certaine société à l'égard des Juifs, celle plus récente à l'égard des syndicalistes, communistes et autres "rouges", et bien sûr la profonde ambiguïté d'une culture post-victorienne viriliste et opposée aux homosexuels : tout se cristallise jusqu'à propulser au sommet de l'Etat des politiciens visqueux, bavant après le pouvoir plutôt que le service d'une nation.

Alternant les points de vue entre celui de Lucy Kahn et celui du policier Carmichael, Walton révèle bien les deux faces de ce basculement. Avec la première, on suit l'itinéraire d'une femme qui cherche à sauver ce qui peut l'être, à savoir des individus autour desquels se referment les mâchoires d'un piège ignoble. Avec le second, le lecteur suit au contraire le cheminement de l'homme qui ne désespère pas des lois - pas avant qu'il ne soit trop tard. Car si la justice est là pour faire respecter la loi aux citoyens, elle reste soumise d'une façon indirecte au pouvoir politique - et il arrive que celui-ci trébuche, bégaye voire se change en monstre. C'est ici ce qui est en train d'arriver : pour ceux que le pouvoir menace, il ne reste plus beaucoup de solutions hors s'enfuir et faire le gros dos - solutions bien précaires et peut-être bien désespérées. Amer et nostalgique, le constat s'appuie sur les enseignements de l'Histoire - et nous montre que nos démocraties, somme toute, sont condamnées à rester sur le fil du rasoir, en permanence à la merci des politiciens visqueux et des folies de groupe...

Commentaires

Efelle a dit…
Intéressant.
Anudar Bruseis a dit…
Bon, ça se lit bien et c'est intéressant, mais pas exaltant, hein...
Lune a dit…
J'ai kiffé pour ma part, j'attends surtout de voir l'ampleur de la suite !
(et Jo est une femme, alors "la voici" sur ton blog :p )
Anudar Bruseis a dit…
Oups ! Je ne savais pas.

Une suite est prévue, tu dis ?
Efelle a dit…
Elle est même parue en VO.
Anudar Bruseis a dit…
Par exemple ! Ce livre me semblait pouvoir faire office de one-shot.
Totirakapon a dit…
Il s'agit même d'une trilogie. Les titres tournent autour d'un jeu de mots sur les pièces de monnaie britanniques..."Ha'penny" et "Half a crown".

Mais c'est vrai que le 1er tome se suffit à lui-même...Une excellente uchronie, très subtile... Très bien montée du point de vue narratif.
Anudar Bruseis a dit…
Bonjour et bienvenue ici !

Du coup, il est probable que je m'intéresse à la suite... enfin, quand elle sera sortie en version française, je ne me sens pas intéressé au point de vouloir la lire en VO.
Lorhkan a dit…
La VF de la suite, c'est pour le mois d'octobre 2015, ça va vite arriver. ;)
Anudar Bruseis a dit…
Ah ! Voilà qui sent la lecture de préparation pour le Prix 2016 du coup :P
Lorhkan a dit…
Héhé, possible... ;)
Vert a dit…
C'est un chouette roman qui m'a bien accroché, je suis curieuse de lire la suite (et de lire toute la biblio de Jo Walton en fait ^^)
Anudar Bruseis a dit…
J'attends la suite aussi, du coup.