Preface to the Handbook of social treatments for conceptual allergies

Autre texte tiré du numéro de juillet/août 2018 d'Analog Science Fiction and Fact, ce titre d'Alec Nevala-Lee est une Probability Zero.
Résumé : 
Sur la fin du XXIème siècle se sont manifestées les premières allergies conceptuelles - mais ce n'est qu'à la faveur du scrutin présidentiel de 2108 que les Etats-Unis ont dû mettre en oeuvre une réponse sanitaire et politique face à ce nouveau fléau. Une nouvelle ségrégation est-elle pour autant la meilleure solution face à un mal émergent ?
Ces dernières années, il est devenu courant de voir passer dans les flux sociaux les lettres TW encadrées de crochets mathématiques : il s'agit en réalité d'un avertissement, [TW] signifiant "trigger warning", suivi d'un ou de plusieurs mots-clé précisant la nature du contenu qui suit. L'objectif - louable a priori - est d'épargner au lecteur potentiel le désagrément d'être exposé à un contenu susceptible de réactiver un traumatisme ou de déclencher une crise phobique. La chose présente cependant un inconvénient, car le simple fait de formuler le "trigger warning" peut suffire à entraîner un "triggering" : ainsi, [TW : araignée] serait de nature à rendre malades certains arachnophobes...

Alec Nevala-Lee nous propose ici un futur où l'utilisation croissante d'implants cérébraux a eu pour conséquence amusante - ou non - la somatisation toujours plus poussée des "triggerings", entraînant l'apparition d'allergies conceptuelles. Sans surprises, on est surtout allergique aux idées qui nous sont étrangères ; sans surprises encore, la réponse la plus évidente est la formation de communautés où les gens se rassemblent par affinités d'allergiques : ainsi, les gens allergiques à tout autre genre musical que le rock auront tendance à s'installer dans les mêmes quartiers que ceux pour qui le rock va de soi. De la communautarisation à la ségrégation sociale, il n'y a qu'un pas - d'autant plus que les enfants n'héritant pas toujours des même allergies conceptuelles que leurs parents, ils sont parfois contraints de quitter leurs communautés à un âge prématuré.

Par chance, il existe une solution médicale qui - dans la mesure où elle appartient à la gamme des thérapies comportementales et cognitives ou TCC - relève de l'évidence y compris de nos jours. Les allergiques se font désensibiliser ; de la même façon, il est possible de se débarrasser de ses allergies conceptuelles, en apprenant à les tolérer peu à peu. A travers ce texte d'une clarté formelle tout à fait remarquable, Alec Nevala-Lee propose donc une clé de lecture des comportements sociaux émergents : si l'intention derrière le "trigger warning" est a priori louable comme je l'écrivais auparavant, aucun [TW : araignée] n'a guéri ni ne guérira d'arachnophobe. Le mieux, en la matière, n'est-il pas d'aller consulter un psychiatre plutôt que d'incendier l'ignorant qui a diffusé une vidéo de Lucas the Spider sans avoir prévenu d'un [TW] ?

Commentaires

Gromovar a dit…
Quel beau texte.
Anudar Bruseis a dit…
Si tu parles de la nouvelle, quand je l’ai lue je me suis dit tout de suite qu’elle était pour toi.