Utopiales 2016 - jour 3


Troisième et dernier jour aux Utopiales de Nantes. Après la riche journée de la veille, et compte-tenu aussi du fait que je prenais mon train pour rentrer à Lyon à une heure de l'après-midi, cette demi-journée s'annonçait d'ores et déjà sous les couleurs du départ... mais il restait encore à faire.

J'ai commencé par explorer la riche exposition Bajram : cet auteur de BD, à l'origine de la série Universal War que je connaissais sans l'avoir lue (notez le temps du passé) a dessiné l'affiche du festival pour cette édition 2016. En toute logique, les Utopiales mettent à l'honneur son travail (et ce n'est pas un hasard si je suis reparti avec mes premiers albums de la série sus-citée...), en particulier grâce à une exposition fort intéressante dont voici quelques éléments...






La pièce qui m'a le plus tapé dans l'oeil, dans cette exposition, était celle-ci : très belle composition autour de Manhattan avec les deux tours du World Trade Center encore debout (mais le reste n'est pas en très bon état)...


Je me demande comment j'ai fait pour passer à travers Universal War et le talent de Bajram après des années à écumer les rayons SF en BD de mes librairies préférées... C'est en tout cas une belle découverte pour cette année !

Après une nouvelle (et dernière) plus grande librairie de l'Univers, un petit tour au salon qui se trouve à côté du bar de Madame Spock m'a permis de croiser nul autre qu'A.C. de Haenne, que je n'avais pas encore vu, et avec qui j'ai pu échanger un moment. Il m'a présenté Patrick Marcel (traducteur de G.R.R. Martin entre autres) qui l'accompagnait : j'ai beaucoup apprécié son t-shirt I drink and I know things ! Assez vite, j'ai dû les quitter afin de me rendre à la troisième session de courts-métrages... Devant quitter le palais des congrès vers midi et quart, il m'a été possible de voir trois des courts de la sélection : Zona-84 (pièce cyberpunk assez peu satisfaisante), Planemo (j'ai rien compris, je ne vois pas quel est le lien avec le thème du festival, et j'ai toujours rien compris), et enfin Rae (variation sur le thème du monstre de Frankenstein, j'ai trouvé la chose plutôt agréable et intéressante).

Mais l'heure tournait : il me fallait partir en me disant que ça serait bien d'y revenir l'année prochaine... Une dernière photo, pour conclure ces trois belles journées : celle de ma dernière récolte !

Commentaires

Tigger Lilly a dit…
C'était sympa de te revoir, ça faisait longtemps ;)
Anudar Bruseis a dit…
Hé oui ! Mais avec les Intergalactiques de Lyon qui sont passées au Printemps plutôt qu'à l'Automne, ça sera plus facile pour moi de revenir. Deux festivals aux vacances de la Toussaint, je ne pourrais pas !