[TAG]Les incontournables (récents) en SFFF


Logo réalisé par Anne-Laure du blog Chut Maman lit !

Ces jours-ci, Vert du blog Nevertwhere - lequel blog aime le vert à peu près autant que le mien, voire plus encore - nous propose un TAG sympathique : définir les incontournables des vingt dernières années dans nos genres de prédilection !

Même si je lis plus volontiers de la SFFF plus ancienne, je ne suis pas tout à fait ignorant de la production actuelle - après tout, je suis juré du Prix des Blogueurs Planète SF ! - et plusieurs titres me viennent à l'esprit pour répondre à ce TAG. Notez bien que mes choix sont très subjectifs : pour mieux comprendre pourquoi je juge que chacun de ces titres est incontournable, je vous invite à prendre connaissance mon avis complet que je lie à chaque fois...
  • Anatèm de Neal Stephenson : impressionnant roman de SF mathématique n'oubliant pas d'être drôle, Anatèm propose à son lecteur une expérience complète - celle qu'offrent les livres-univers - qui l'immerge dans un monde semblable au nôtre et sur lequel pèse un péril peut-être existentiel, que seuls des géomètres formés à la logique la plus robuste sont à même de lever. Pareille construction, capable d'intéresser jusqu'à des lecteurs que la SF ne passionne d'ordinaire pas, est assez rare pour attirer l'attention !
  • L'Effondrement de l'Empire de John Scalzi : en forme de bel hommage à la SF d'Isaac Asimov, ce space-opera montre un empire galactique menacé par la disparition d'une ressource gratuite mise à disposition par les lois de la physique, et les conséquences que cet événement cataclysmique risque d'avoir sur les sociétés humaines interdépendantes qui le composent... On est ici dans un divertissement moins intellectuel mais malgré tout fort plaisant, qui devrait ravir les amateurs convaincus de space-opera.
  • La cinquième Saison de N.K. Jemisin : dans un univers de géomancie - ou bien de science-fantasy géologique, cela dépend comment on tient à le qualifier - des parias déclenchent une catastrophe tectonique d'ampleur inédite, à même de remettre en question l'habitabilité du monde... à moins qu'il ne s'agisse peut-être de le guérir de ses maux, dont une bonne part est d'origine humaine ? Ce dense premier volume d'une trilogie pose de surcroît de nombreuses questions dérangeantes liées à notre monde contemporain... raison de plus pour s'y intéresser !
  • Dans la toile du temps d'Adrian Tchaikovsky : à nouveau un space-opera où l'humanité, en danger, doit trouver d'urgence un nouvel abri suite à un conflit catastrophique ayant rendu la Terre inhabitable. Cette fois-ci, en revanche, la destination est identifiée mais s'avère inaccessible car elle est protégée par une intelligence en partie artificielle devenue folle... et surtout habitée par le produit d'une expérience réussie d'élévation ! Ce roman, qui pousse l'investigation des conséquences de ses propres hypothèses jusqu'au bout, saura captiver son lecteur jusqu'à sa dernière page...
  • Semiosis de Sue Burke : cette fois-ci, c'est un planet-opera consacré à la domestication de l'être humain... par un végétal intelligent. Sur Pax, une planète lointaine où des colons humains ont perdu la capacité à construire une civilisation technologique, le bambou arc-en-ciel cherche à établir un mutualisme poussé avec ces étranges animaux tombés du ciel... Parviendra-t-il mieux à ses fins avec eux qu'avec leurs prédécesseurs ? Même si ce roman ne convainc pas tout à fait, son argument et sa construction méritent bien de le considérer comme important.
  • La Fleur de Dieu de Jean-Michel Ré : en ce lointain futur, l'être humain a corrompu jusqu'à l'idée de transcendance. Utilisant bien mal les fruits de la religion et de la science, l'Empire stagne et s'apprête à sombrer sous les coups du puissant Seigneur de la Guerre de Latroce. Pourtant, les signes apparaissent là où nul ne les attendait : alors que des anarchistes complotent la divulgation des précieuses formules chimiques de la Fleur de Dieu, c'est l'âme humaine elle-même qui pourrait être en train de s'éveiller à nouveau... On le sait, j'aime Dune et la contrainte choisie par Vert m'interdit de le citer parmi les incontournables récents. Toutefois, le simple fait que La Fleur de Dieu puisse adopter des accents duniens tout en développant un discours fort différent de celui de Frank Herbert est un témoignage magnifique de la capacité séminale de Dune. A ce titre, La Fleur de Dieu est lui aussi un incontournable !

Commentaires

Vert a dit…
Belle sélection !
A part le Jean-Michel Ré qui ne m'inspire pas spécialement (pardon ^^), j'ai lu ou prévu de lire tous les autres. Et tu es le 3e juré PSF à citer Anatèm, comme c'est étrange ! Vous lui auriez pas donné un prix par hasard ?
Anudar a dit…
Ah, c'est sûr qu'il doit y avoir un peu plus qu'une coïncidence avec "Anatèm"... ;)

Concernant "La Fleur de Dieu", je crois que c'est une des plus belles réinterprétations de "Dune" que j'aie lu depuis "L'Incal" et "Les Guerriers du Silence", donc ça mérite bien d'être qualifié d'incontournable !
C'est la fête pour AMI !
J'ai adoré Semiosis et bien aimé la Fleur de Dieu même si la conclusion de la trilogie m'a un peu laissé dans l'expectative. Je reste dans l'idée qu'il faut que je lise Anatem.
Et puis Scalzi, mais tellement même si j'ai plutôt mis sont planet opera : La controverse de Zara XXIII.
Anudar a dit…
Hey ! Bienvenue ici, et merci pour le logo du TAG au passage.

AMI a tendance à choisir des titres originaux et récents, ce qui permet de garantir sa présence dans ce type de liste... Par contre, je ne connais pas le titre de Scalzi dont tu parles : à l'occasion, je m'y intéresserai du coup.

Quant à "Anatèm", je ne peux que t'encourager à le lire prochainement !
Pas de Robert, liste nulle...
Anudar a dit…
D'un autre côté, mon avis sur l'oeuvre de Wilson est connue depuis belle lurette : https://www.anudar.fr/search/label/Robert%20Charles%20Wilson

Ne te plains pas de n'avoir pas été prévenu ;)
TmbM a dit…
Très jolie liste (à part pour "Sémiosis", bien entendu) !
Anudar a dit…
Ce qui ne me surprend pas de ta part, je crois me souvenir qu'il t'était tombé des mains...
Yogo a dit…
[anatèm] est pour moi le roman au dessus du lot et dépasse largement nombre de ses concurrents.

Ce Scalzi a failli arriver dans ma liste mais j'en ai choisi un autre. ;-)
Anudar a dit…
Pas trop de doutes au sujet d'"Anatèm" qui est en effet l'un des titres les plus cités depuis le début de l'exercice.

J'ai vu que tu cites "Les Enfermés" de Scalzi et c'est en effet un très bon roman, mais à mes yeux pas au point d'être incontournable. Il faudrait que je me penche sur la suite d'ailleurs !